Actualités
26 Avril 2016

Présidentielle : Rama Yade candidate, un espoir pour les libéraux ?

Publié le 26 avril 2016 dans Contrepoints

En exclusivité pour Contrepoints, Aurélien Véron, président du Parti Libéral Démocrate, explique pourquoi le PLD soutiendra la candidature de Rama Yade à la présidentielle.
Une interview par la rédaction de Contrepoints.

Contrepoints : Rama Yade a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle 2017. Elle est soutenue par le PLD. Que voyez-vous en elle qui puisse porter un projet libéral ?

Aurélien Véron : Rama Yade partage d’autant mieux le diagnostic des libéraux qu’elle a vécu puis subi de l’intérieur les dérives de l’État. Elle a compris que les tempéraments libres n’étaient pas tolérés par le système. Elle a observé l’état de décrépitude des administrations publiques pourtant pléthoriques.

En créant son entreprise il y a quelques années, elle a basculé de l’autre côté du miroir et compris beaucoup de choses sur la réalité du secteur privé. Lorsque nous avons échangé pour la première fois au sujet de la présidentielle, ses premières phrases ont porté sur la nécessité de tout changer, de rétablir la justice et d’ôter des mains de l’État des missions qui ne devraient pas relever de lui pour rendre aux Français le pouvoir de faire, de créer du lien et de la valeur.

Avec le recul des dernières années, elle a ouvert les yeux sur la faillite de l’État-providence et l’explosion d’initiatives privées réussies. C’est sur la base de ce sentiment que nous avons commencé à travailler ensemble sur un projet de société substituant à l’État-providence une société de liberté et de confiance bâtie sur des citoyens responsables de leurs choix essentiels, économiques mais aussi éducatifs, de solidarité ou d’assurances sociales.

24 Avril 2016

Avec Rama Yade, la France qui ose

Rama Yade a annoncé ce soir sur TF1 sa candidature à l'élection présidentielle pour incarner une vision rénovée de notre pays bâtie sur la justice, l’initiative privée et la liberté. Sa première mesure, ouvrir Pôle Emploi à la concurrence pour rendre aux citoyens le libre choix.

12 Avril 2016

La prohibition du cannabis est ruineuse, dangereuse et inefficace. C'est absurde

Et si on dépénalisait le cannabis ? Début avril, Patrick Mennucci a relancé le débat sur le sujet. Après de nouveaux règlements de compte à Marseille liés au trafic de drogue, le député socialiste des Bouches-du-Rhône s'est justifié en expliquant que la politique de démantèlement des réseaux de trafiquants ne pourra jamais suffire. Une opinion que partage Aurélien Véron.

12 Avril 2016

Macron : navette spatiale ou lanterne éphémère ?

Article paru dans atlantico le 12 avril 2016 par Denis Jacquet - Vice-Président du PLD

De l’auto-entrepreneur solitaire au patron du CAC, la macronite aiguë atteint tous les organes de la société et des sociétés. « Il était jeune, il était beau, il sentait bon le changement chaud » dira peut-être un jour,la reprise du tube légendaire, de notre météorite française, le Elon Musk de la politique française, pour une politique sans frottement afin de rallier la prochaine présidentielle à grande vitesse !

11 Avril 2016

Paquets neutres : Marisol Touraine, laissez-nous vivre… et mourir du vice !

FIGAROVOX/LETTRE OUVERTE - Aurélien Véron écrit une lettre ouverte à Marisol Touraine, ministre de la Santé. Il estime qu'instaurer le paquet neutre revient à prendre les Français pour «de grands enfants».

Madame la Ministre,

Fin 2015, vous avez fait voter la loi Santé. L'une de ses mesures phares est l'introduction, en mai prochain, du paquet de cigarettes générique, dit «neutre». Elle devrait s'accompagner d'une nouvelle hausse significative des taxes sur le tabac, avec un objectif implicite du paquet à 10 euros à terme. Vous avez présenté cette mesure aux côtés des députés Michèle Delaunay et Bruno Le Roux comme un impératif de santé publique, le tabagisme étant impliqué dans nombre de cancers et de maladies cardio-vasculaires mortels.

02 Avril 2016

Non à la loi de "modernisation" de l'élection présidentielle #PrésidentielleOuverte

Onze députés (oui, onze) ont voté jeudi dernier le changement des règles concernant l'accès à l’élection présidentielle pour favoriser les candidats des grands partis. Cette proposition de loi, intitulée avec ironie, loi de "modernisation" (...) de l'élection présidentielle vise à rendre beaucoup plus difficile les candidatures dites indépendantes :

 

24 Mars 2016

Attentats de Bruxelles : nous ne céderons pas

Face à la menace djihadiste, les États devraient s’attaquer franchement au terrorisme islamiste et non à leurs citoyens.

Par Aurélien Véron, article publié dans Contrepoints le 23 mars 2016.

Mardi noir baigné dans le sang et les larmes des victimes des attentats à Bruxelles et de leurs proches. Une fois de plus, l’Europe est sous le choc. Ces crimes s’inscrivent dans la stratégie de la terreur généralisée menée par Daech. « L’appel à la résistance islamique mondiale » annonçait la couleur dès 2005. Son auteur Abou Moussab Al-Souri y racontait comment il souhaitait déclencher une guerre civile et disloquer l’Europe, ventre mou de l’Occident, dans la guerre civile.

Ses alliés naturels ? Les immigrés musulmans de banlieues abandonnées, essentiellement issus du Maghreb, souvent déracinés et frappés de plein fouet par l’échec des systèmes scolaires et le chômage de masse. Des délinquants radicaux ont été islamisés en prison ou sur le net pour former des commandos de la mort. Nous savons depuis quelques années que ces fantassins illuminés sont prêts aux pires folies meurtrières dans une démarche tragique de rédemption et de quête d’un idéal sanglant.

Nous nous trompons de réponse

 

19 Mars 2016

Augmenter le point d'indice de la fonction publique, coûteux achat de voix pour ne rien changer

La hausse de 1,2% de la valeur du point d'indice est un mauvais signal pour le pays. Cet achat de votes des 5,4 millions de fonctionnaires concernés, à un an de la présidentielle, sera financé par des contribuables et des PME exsangues, affaiblissant les chances de reprise de l’activité. Ce « coup de pouce » clientéliste achève les derniers espoirs de retour du déficit public sous les 3% du PIB, tout en n'empêchant pas le dépeçage en règle de la loi Travail. La majorité ne retiendra finalement que cette dépense publique non financée supplémentaire et, peut-être, une nouvelle taxe sr les CDD.

08 Mars 2016

France : la non-réforme territoriale qui ne corrigera aucune des tares de nos administrations

Par Vincent Bénard, membre du Bureau National du PLD, Secrétaire Naitonal au Logement, auteur de "Logement : crise publique, remèdes privées"
Article paru le 7 mars dans ObjectifEco

La réforme territoriale, lancée en grandes pompes par le gouvernement mi 2014, a été adoptée dans l’indifférence générale un an plus tard, et ne s’est pour l’instant traduite que par l’élection d’un plus petit nombre de présidents de régions en décembre dernier. L’indifférence des français est compréhensible: le gouvernement a raté une belle occasion de remettre à plat toute l’organisation administrative française, et les rares changements observés n’iront pas dans le sens de la simplification ou des économies pourtant réclamées par la société civile.

01 Mars 2016

Loi Travail, un petit pas dans la bonne direction

La loi Travail renforce la démocratie en entreprise malgré ses nombreuses insuffisances et imperfections. Elle fluidifie le marché du travail en simplifiant la réglementation. Malgré la modestie des avancées contenues dans le texte, le PLD appelle à soutenir ces réformes.

16 Février 2016

Un Etat défaillant qui fragilise nos libertés

(Publié par La Tribune) Etat d'urgence, loi renseignement, déchéance de la nationalité, le gouvernement non seulement fait preuve d'inefficacité mais surtout affaiblit la garantie de nos libertés.
Par Aurelien Véron, président du Parti Libéral Démocrate

Le pouvoir sabote peu à peu l'Etat de droit garant de nos libertés et de notre sécurité juridique et physique. Il profite de la passivité, voire de la complicité de l'opposition. Je ne peux me résigner à cette dérive sécuritaire.

09 Février 2016

Voter sur notre Constitution ? Désolé, j'ai piscine

Le Parti Libéral démocrate dénonce l'insertion de l'état d'urgence dans la Constitution. D'une part, la loi de 1955 permet déjà, nous l'avons vu après les émeutes de 2005. D'autre part, parce qu'inscrire dans la Constitution une procédure permettant à l'exécutif de violer le principe constitutionnel de séparation des pouvoirs en dit long sur la valeur que le législateur donne à cette même Constitution. Lors du vote, les éléments de langage du gouvernement ne se sont pas heurtés à des arguments juridiques ou politiques dignes de ce nom dans une Assemblée Nationale inconsistante.