12 Novembre 2012

Bravo Lionel Jospin ! Chiche François Hollande ?

La fin du cumul des mandats est une nécessité démocratique. Générateur de conflits d'intérêt, le cumul encourage le clientélisme. Il empêche le renouvellement du personnel politique. Le PLD regrette que la commission Jospin recommande une simple digue, quand une muraille de Chine est indispensable. Le cumul avec un mandat non-exécutif resterait toléré. Les barons locaux maintiendraient leur influence, préparant leur retour en cas d’infortune parlementaire.

La proposition d’introduire une dose de proportionnelle aux législatives est bienvenue. Le duopole en place UMP/PS laisse aux autres forces politiques une place dérisoire au Parlement, et décourage la tenue de véritables débats de fond. La déception vient de la modestie du chiffre préconisé : 10%. Élire la moitié des députés à la proportionnelle aurait été logique, sans créer d'instabilité gouvernementale majeure.

Proportionnelle et système de parrainages citoyens constituent une réponse adaptée au désaveu des électeurs pour le bipartisme UMP/PS. Avec l’émergence possible de partis politiques alternatifs, la diversité des opinions pourraient enfin trouver une représentation.

La démocratie française aurait gagné un temps précieux si Lionel Jospin avait lui-même mis en œuvre ces idées lorsqu'il était Premier ministre. En tout état de cause, le PLD espère que l'actuel Premier ministre aura, lui, le courage de les appliquer.