11 Septembre 2014

Campagne : aidons l'école à se réinventer

Le chambardement des rythmes scolaires sans aucune préparation a semé une immense confusion dans la vie des parents sans répondre au déclin accéléré de l’école.

Depuis des décennies :

• accroissement des inégalités sociales entre les élèves

• généralisation du décrochage scolaire (150.000 élèves quittent l’école sans qualification chaque année)

• détérioration des conditions de travail des professeurs • explosion des coûts de l ’enseignement public, dont la qualité n’est pas liée aux moyens mais pénalisée par l’organisation bureaucratique

• acharnement du gouvernement dans des réformes absurdes, la dernière en date étant “la réforme des rythmes scolaires ”.

La ministre socialiste de la famille Laurence Rossi- gnol a déclaré : “Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents”. Voulons-nous former des individus libres de leur destin, ou un État tout-puissant qui nous dicte notre conduite ?

Au PLD, nous n’acceptons pas cette inversion inquiétante des rôles. L’éducation des enfants, c’est d’abord la responsabilité des familles !

Aidons l’école à se réinventer

Nous voulons que l’école prépare nos enfants au monde qui les attend en leur apprenant les savoirs fondamentaux, en développant leurs talents propres, manuels et intellectuels. L’école doit aussi renforcer la confiance en soi et favoriser le travail en équipe. Dans un monde en mouvement, valoriser l’esprit créatif et les qualités d ’adaptation est aussi essentiel. Cette remise en question de l ’école nécessite une organisation décentralisée qui responsabilise les acteurs de proximité.

Le PLD entend redonner à chaque étabLissement scolaire les moyens De remplir ses missions en fonction de ses spécificités locales :

• Octroyer aux chefs d’établissement une totale autonomie budgétaire, dans l’embauche du personnel enseignant et dans la définition du projet pédagogique

• Revaloriser le métier des enseignants en sortant du carcan actuel

• Favoriser une scolarisation de proximité en libérant le développement de nouvelles écoles

• Améliorer l’éducation prioritaire en supprimant la carte scolaire qui empêche les élèves modestes de s’inscrire dans les meilleures écoles ; et en aidant au recrutement de professeurs expérimentés et talentueux

Chaque établissement est différent. Leur autonomie réelle facilitera l’expérimentation et la diversité pédagogique, l ’ouverture sur le monde de l ’entreprise de la part des enseignants qui la méconnaissent souvent, le développement de nouveaux outils pédagogiques. C’est à cette condition que l’école remplira sa mission : former Des inDiviDus Libres De Leur Destin.

Télécharger la presse