06 Mai 2015

Loi sur le renseignement : les députés viennent de voter une loi liberticide et inutile

C’est finalement dans une quasi indifférence que le gouvernement a fait passer une loi fondamentalement liberticide qui n’aura aucun impact sur la sécurité nationale. Ce crime de lèse liberté a eu lieu aujourd'hui, le 5 mai, à l’Assemblée Nationale, lieu dans lequel les députés défendent les intérêts des citoyens… si, si, je vous assure… Indifférence totale ou presque, nous étions un peu plus de 200 sur la place des Terreaux devant l’Hôtel de Ville de Lyon samedi 2 mai.

Notre pays est piloté à la petite semaine

Le parti libéral démocrate défend et défendra toujours avec la dernière énergie les libertés fondamentales. Liberté, mot qui ne prend son sens qu’avec la notion de responsabilité. Celui ou celle qui se dit libre est avant tout responsable. Et il est de notre responsabilité de politique que de dénoncer cet état de fait.

Sous le coup de l’émotion, le gouvernement nous démontre avec un cruel pragmatisme que gouverner, c’est obéir au diktat de la sensibilité, c’est être esclave des sondages quand on attend des dirigeants de la France qu’ils donnent un cap, qu’ils impriment une vision supérieure pour notre Pays.

Il est fascinant de constater à quel point les responsables (rien que le mot m’amuse…) de notre destinée sont plus préoccupés par leur futur proche que par l’avenir de la France. Notre pays est piloté à la petite semaine sans ambition autre que d’assurer une réélection en cédant à toutes les avanies.

Cette proposition de loi est d’autant plus irrationnelle que c’est une manière de faire comprendre aux services de renseignements et à l’ensemble de la chaîne judiciaire qu’ils font mal le job ! Et pourtant, il est temps de leur rendre hommage à ces milliers d’hommes et de femmes qui eux, pour de vrai, veillent quotidiennement, jour et nuit, sur notre sécurité.

Il est impossible de tout déjouer

Chaque attentat, chaque acte barbare est insoutenable et brise à jamais des familles et laisse des traces indélébiles. Mais combien de ces actes ne verront jamais le jour grâce au travail incessant des services de renseignement, de la justice anti-terroriste, des forces de police et de gendarmerie ?

Ces actes déjoués sont infiniment plus nombreux que ceux qui aboutissent. Et à ce sujet, un principe de réalité s’impose : il est impossible de tout déjouer.

Faire croire aux français que les placer sous surveillance d’algorithmes scientifiquement parfaits les mettra à l’abri de tout est une insulte à leur intelligence, à notre intelligence à toutes et tous.

Si on pousse le raisonnement à son extrême, cette mise en oeuvre de renseignement systématisé va pousser les personnes malveillantes à déployer des trésors d’ingéniosité afin de passer entre les mailles du filet. Les moyens utilisés seront de plus en plus sophistiqués et échapperont définitivement au dispositif qui finira par vous surveiller, vous et moi, la belle affaire !

Stop à cette surenchère inéluctable qui sous prétexte de protection érode sans limites nos libertés fondamentales, grignote nos initiatives, noyaute nos ambitions !

Tribune de Thierry Mouillac, président de la fédération du Rhône
Article source