Entreprise, activité et emploi

Biberonnée au colbertisme depuis le plus jeune âge, notre classe politique n’est absolument pas connectée aux réalités économiques. Les dirigeants des grands partis partagent une vision assez semblable de la croissance, qu’ils soient de gauche ou de droite. Leur baguette magique, c’est le « volontarisme politique » qui justifie de vastes plans de relance, comme si la croissance se décrétait. Quarante années de déficits ininterrompus auraient fait de la France le pays le plus prospère du monde si les théories apprises à l’ENA marchaient. Ce n’est manifestement pas le cas. Notre déficit commercial ne cesse de se creuser, nos entreprises sont sous-capitalisées et n’investissent pas suffisamment. Elles perdent des parts de marché face à des pays qui ont regagné de la compétitivité à la force du poignet.

Si nos entreprises peinent, ce n’est pas à cause du monde qui tourne très bien sans nous. Nos entrepreneurs sont parfaitement calibrés pour partir à la conquête des marchés globalisés. Ils ont juste besoin qu’on les laisse travailler sans les entraves actuelles. Nos atouts sont nombreux avec un bon niveau de formation générale, de la créativité et un savoir-faire de réputation mondiale dans de nombreux secteurs de pointe. Voilà pourquoi nous exportons nos vins, nos produits de terroir ainsi que des cosmétiques. Les entreprises françaises excellent dans le luxe, l’aéronautique et le traitement des déchets. De nouveaux aventuriers de l’entreprise partent régulièrement à l’assaut du monde dans tous les domaines. La croissance française de demain, ce sont eux. Ils ont l’énergie, le talent. Leur seul handicap, c’est le fardeau de notre modèle social. Ils n’ont aucun besoin de subventions, ni de protections. Juste que le pays leur fasse confiance en leur simplifiant la vie, en allégeant leur facture de prélèvements obligatoires en tout genre. Ils feront le reste.

 

Tags: 

Les autres articles

31 Mars 2017

Jusqu'à quel point gérer le gouvernement d'un État comme celui d'une entreprise peut il avoir du sens ?

Si les États-Unis semblent s'organiser en interne pour adopter un mode de gouvernement qui ressemble à celui d'une entreprise, en France, l'idée fait son chemin. Et les candidats Emmanuel Macron et François Fillon semblent être les mieux placés pour correspondre à cette vision.

Interview d'Aurélien Véron paru dans atlantico le 31 mars 2017

24 Juin 2016

Amazon Prime Now : pour Anne Hidalgo, le progrès, c’est déloyal

Tribune parue dans Atlantico le 24/06/2016 par Aurélien Véron

Anne Hidalgo est toujours en retard de deux guerres. Vent debout contre l’ouverture des commerces en soirée et le dimanche, elle s’en prend aujourd’hui à la dernière innovation issue du net. Le nouveau service d’Amazon, Prime Now, constitue selon elle "une concurrence déloyale à l’égard des commerçants et des artisans". Rien que ça. L’idée que les Parisiens puissent souhaiter se faire livrer des produits – en particulier alimentaires - en une heure, maximum deux, lui est juste insupportable. Et les commerçants de proximité qui n’ont pas encore l’équivalent de Deliveroo ?

26 Mai 2016

Halte au chantage de la CGT

Le Parti Libéral Démocrate dénonce les multiples chantages auxquels la CGT se livre envers les Français et, aujourd'hui, envers la presse qu'elle souhaite soumettre à son diktat. Quelques poignées de militants activistes, part infime des salariés, bloquent déjà les raffineries, les ports. Ce mouvement s'étendra sans doute demain aux transports publics et aux centrales électriques. Mais la CGT du livre a aussi annoncé son interdiction de l'impression des journaux qui refusent d'insérer une page de sa propagande dans leur édition du jour. Non seulement la CGT veut paralyser la vie des Français et plonger des milliers de petites entreprises dans d'immenses difficultés, mais elle veut faire taire les voix médiatiques dénonçant son coup de force. Cette atteinte à la liberté de la presse est indigne d'une démocratie.

01 Mars 2016

Loi Travail, un petit pas dans la bonne direction

La loi Travail renforce la démocratie en entreprise malgré ses nombreuses insuffisances et imperfections. Elle fluidifie le marché du travail en simplifiant la réglementation. Malgré la modestie des avancées contenues dans le texte, le PLD appelle à soutenir ces réformes.

19 Janvier 2016

Fausse route pour l'emploi

Le Parti Libéral Démocrate réagit avec consternation aux annonces du Président de la République en matière de lutte contre le chômage. Ses ingrédients sont les mêmes que dans tous les plans anti-chômage qui ont tous systématiquement échoué depuis 40 ans: emplois aidés, subventions à l'embauche, promesse de formations professionnelles sous l'égide de l'Etat et financées à crédit, dont la Cour des comptes relève régulièrement qu'elles ne remplissent jamais leurs objectifs. Cet énième bricolage de dispositifs bureaucratiques déjà testés et rejetés ne fonctionnera pas mieux que les précédents.

16 Octobre 2015

Manuel Valls candidat surprise d'Ile-de-France ?

Avec ses propositions pour l'Ile-de-France, le Premier ministre fait campagne à la place de Claude Bartolone, sans doute trop occupé par sa présidence de l'assemblée nationale. Le Parti Libéral Démocrate dénonce ce mélange des fonctions sans précédent. Le projet de Manuel Valls s’inscrit dans la tradition planificatrice de la classe politique actuelle.

08 Octobre 2015

Libérons les salariés du monopole syndical

Les Français ont soif de liberté. Leurs attentes convergent, qu’ils soient entrepreneurs, indépendants ou salariés. Moins de charges, moins de normes, moins de règles et de monopoles, plus de concurrence, plus de flexibilité et d’autonomie. Le vote des salariés de Séphora sur les Champs-Elysées illustre bien cette aspiration. Ils sont 96% à vouloir travailler en soirée aux conditions négociées avec la direction. Les syndicats comptent pourtant attaquer ce referendum sans valeur juridique et imposer leur loi. Ce comportement idéologique opposé à l’intérêt des salariés explique l’absence de représentativité des syndicats en France, et les difficultés de négocier dans les entreprises. L’expression des salariés doit s’affranchir des vieilles centrales historiques qui vivent d’argent public et ne représentent que leurs propres intérêts.

23 Juin 2015

La semaine de 32 heures, un rêve ?

Les lecteurs de l’Opinion ont bien failli échapper à cette chronique hebdomadaire car, pour tenter d’appliquer la semaine de 32 heures recommandée par Christiane Taubira, je me suis arrêté de travailler mercredi après-midi. Hélas, mon esprit n’a pas pu s’empêcher de continuer à échafauder des phrases. Qu’on le lui pardonne.

08 Avril 2015

La bureaucratisation du monde

Pour le bénéficiaire du RSA comme pour l'internaute sommé de rentrer son « password », la bureaucratie, en paperasse ou en ligne, envahit de plus en plus le quotidien. La « cage d'acier » de Max Weber se referme sur nous.

30 Mars 2015

La croissance n’a pas de parti

La seule chose qui croisse en France, c’est la conquête politique. Un marché captif. Des acteurs inamovibles, qui s’échangent les « vagues », rose un jour, bleue l’autre. Marine à la marge. Un discours lénifiant et identique à chaque « rencontre avec le peuple ». Le seul changement, c’est que cela ne change pas. Les uns se félicitent de la défaite des autres, afin qu’ils puissent reprendre le pouvoir et nous prouver, à nouveau, qu’ils ne feront pas mieux et surtout pas ce qu’ils ont promis. La moitié ou presque de la population, désespérée, ne vote plus et l’autre partie du désespoir, le noie dans le café de la Marine, qui attire 1 électeur sur 4, mettant ainsi en avant la seule croissance qui paie ces derniers temps, la démagogie populiste.

08 Décembre 2014

Et si en 2015, on écoutait les "entrepreneurs visionnaires" ?

Nos gouvernants respectent totalement, et ils sont bien les seuls, leurs obligations concernant l’embauche des handicapés. Car la majorité d’entre eux le sont. A un stade plus ou moins avancé. La plupart du temps, sans aucun signe extérieur. C’est chez eux, à l’image de leurs abus cachés ou phobies administratives diverses, un handicap parfaitement masqué, comme nombre de handicaps d’ailleurs. Ce ne sont pas ceux qui en cachent le plus qui en ont le moins.

04 Décembre 2014

Mesures pro-entreprises : la gauche est-elle sur le point de faire les réformes que la droite n'a pas faites ?

Sarkozy élu sans surprise à la tête d’une UMP en cessation de paiement. Avec un score qui sentirait un peu la période suspecte qui précède un dépôt de bilan. 64%. Avec ce score même Poutine aurait changé de pays ! Et face à lui, la relève. Qui relève les compteurs. "Bruno" va-t-il passer d’un "Le Maire" à un "Le Président" ? Mais la question que l’on n’attendait pas, en tant qu’entrepreneurs, est la suivante : Si Macron respecte son contrat avec la France, restera-t-il à la droite des mesures à proposer à la France ?
31 Octobre 2014

« Yes, week-end » : trois fois oui !

Manuel Valls a annoncé à nos amis anglais, lors d’une visite à la City, vouloir libérer le travail le dimanche. C’est une saine ambition, d’autant que 29 % des Français travaillent déjà régulièrement ou occasionnellement ce jour de la semaine. Aucun gouvernement ne s’est exprimé aussi clairement sur cet enjeu jusqu’ici. Quelques députés aussi courageux qu’isolés se sont aventurés sur ce terrain, comme Richard Mallié. Mais sans succès. Face à l’opposition coalisée de petits commerçants craintifs face à la grande distribution, de la gauche vent debout contre la « marchandisation » du dimanche et de la droite traditionaliste, la pression des salariés n’a pas faibli.

29 Octobre 2014

Halte au racket des entreprises familiales

Le gouvernement ne cesse d’annoncer son amour de l’entreprise. Mais en coulisse, la majorité poursuit son travail de démolition de l’entrepreneuriat français. Un amendement au PLFSS 2015 (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale) prévoit d'assujettir dorénavant aux charges sociales les dividendes versés aux dirigeants de SAS ou de SA conservant plus de 50% du capital de leur entreprise. Une nouvelle fois, un coup rude est porté à l’esprit d’entreprise en pénalisant l’effort et la prise de risque que le versement de dividendes vient récompenser.

16 Octobre 2014

Yes Week-end, trois fois oui !

Manuel Valls a annoncé à nos amis anglais, lors d’une visite à la City, vouloir libérer le travail le dimanche. C’est une saine ambition, d’autant que 29 % des Français travaillent déjà régulièrement ou occasionnellement ce jour de la semaine. Aucun gouvernement ne s’est exprimé aussi clairement sur cet enjeu jusqu’ici. Quelques députés aussi courageux qu’isolés se sont aventurés sur ce terrain, comme Richard Mallié. Mais sans succès. Face à l’opposition coalisée de petits commerçants craintifs face à la grande distribution, de la gauche vent debout contre la « marchandisation » du dimanche et de la droite traditionaliste, la pression des salariés n’a pas faibli.

13 Octobre 2014

Petit dictionnaire à l'usage des politiques déboussolés

Les entrepreneurs aimeraient oser en paix. Aimeraient oser librement. Aimeraient oser offrir à ce pays administré une nouvelle définition de la liberté. Aimeraient livrer quelques définitions qui permettront peut-être aux politiques de se poser quelques questions, entre 2 conférences bâclées, visites faussement intéressées et au lieu de lire les quelques notes préparées par leurs conseillers, de méditer sur notre vision d’un certain nombre de définitions convenues et désormais vides de sens.

30 Septembre 2014

Professions protégées ou condamnées?

Revenus des Professions protégées

Manuel Valls se distingue de ses prédécesseurs en s'attaquant à la réforme des professions protégées. Le carcan des 37 professions épinglées par l'Inspection Générale des Finances pèse 235 milliards d'euros de chiffre d'affaires (soit 6,4% du PIB qui échappent à l'effet favorable de la concurrence ouverte sur l'innovation) et un million d'emplois. Le périmètre s'élargit même à 219 professions réglementées selon le président de la Banque de France.

16 Juillet 2014

En France, l'austérité reste un fantasme

Le Parti libéral démocrate (PLD), né en 2008, fait partie de ces "petites" formations qui peinent à percer en raison d'un système qui les pénalise mais qui jouent un rôle vital dans l'indispensable débat d'idées au sein de la société. Son président Aurélien Véron livre son analyse sur la situation de la France, ses points faibles comme ses points forts, et ses solutions pour sortir le pays de la crise.

07 Juillet 2014

Une refondation syndicale, vite !

Le Parti Libéral Démocrate juge inutile la conférence sociale. Sa conclusion est déjà écrite, ses acteurs jouent chacun leur rôle habituel. Le gouvernement n'a aucun besoin de s'abriter derrière le jeu usuel des confédérations syndicales pour assumer des réformes vitales pour le pays comme la suspension de seuils de représentation syndicale dans les PME. Mais François Hollande aura eu au moins eu un mérite en mettant les mains dans ce cambouis indigne de sa fonction de Président : désigner aux Français les responsables des blocages qui font plonger le pays.

20 Mai 2014

Les Suisses ne sont pas des esclavagistes

LE CERCLE LES ECHOS. Ce week-end se tenait un référendum en Suisse autour de l’instauration d’un salaire minimum. Les semaines précédentes, la gauche française parlait de cette mesure avec enthousiasme, comme si l’affaire était jouée. D’autant qu’Angela Merkel a nourri ses espoirs en cédant finalement au SPD pour sauver sa coalition.

15 Mai 2014

Montebourg ou la destruction par la préférence nationale

Photo  AFP

Selon les termes du décret "patriotisme économique", le Ministre de l'Economie pourra bloquer les acquisitions d'entreprises françaises par des entreprises étrangères dans des secteurs jugés "stratégiques", on ne sait pourquoi. C'est à la fois une grave atteinte au droit de propriété et une entorse grave aux traités fondateurs de la construction européenne, aux principes de libre circulation des biens et des capitaux, ainsi qu'à celui de la libre concurrence entre entreprises. En un seul décret promulgué à la sauvette, Arnaud Montebourg peut se vanter d'avoir abattu quelques fondations législatives majeures. Nous refusons cette dérive vénézuélienne du pays.

30 Avril 2014

Halte à la prise en otage d'Alstom

AFP, Sébastien Bozon

Arnaud Montebourg se dresse une fois de plus contre des opérations entre groupes industriels privés dans lesquels l'Etat n'a aucune participation. Le PLD dénonce ce nouvel empiètement sur le principe de propriété privée. Cette nouvelle intrusion politique promet d'avoir des conséquences néfastes sur notre économie et sur nos emplois. L'impuissance d'Arnaud Montebourg, si elle se confirmait, endommagerait la crédibilité du gouvernement au moment où celui-ci en a le plus besoin pour engager ses réformes. Dans l'hypothèse d'un blocage réel, le ministre de l'Economie mettrait en danger l'avenir d'une entreprise française fragilisée, et augmenterait la défiance des investisseurs à l'égard de nos entreprises et de notre territoire alors que les investissements directs étrangers ont déjà fondu de 77% en 2013.

28 Avril 2014

VTC contre taxis : Thomas Thévenoud, relisez Kant !

La bataille des taxis fait rage partout en Europe. Uber, la compagnie de «voitures avec chauffeur» (VTC) a été interdite à Bruxelles, condamnée à Berlin, et fait l'objet de polémiques récurrentes en France. Depuis la publication du rapport Attali en 2008, les gouvernements successifs ont fait de multiples volte-faces, qui égarent l'opinion publique, énervent les taxis, et compromettent les stratégies d'investissement des VTC. Cas d'école d'un monopole réglementé qui s'acharne à préserver ses privilèges face à de nouveaux entrants plébiscités par les clients.

24 Avril 2014

Ouverture dominicale : chiche, Monsieur le Ministre ?

Le Parti Libéral Démocrate soutient le Ministre des Affaires Etrangères, du Commerce extérieur et du Tourisme dans sa volonté d’autoriser l’ouverture le dimanche. La démarche de Laurent Fabius n’intéresse pas les seuls touristes, mais aussi un grand nombre de Français. Jeunes ou vieux, célibataires sans enfants ou parents, nous avons tous des modes de vie différents en tant que salariés et en tant que consommateurs. C’est pourquoi nous encourageons le Ministre à aller plus loin et à étendre définitivement cette liberté à l’ensemble des commerces qui le souhaitent.

16 Avril 2014

Du salaire minimum au revenu minimum

L'ancien président de l'OMC, Pascal Lamy, a réouvert le débat sur les conséquences néfastes du SMIC comme outil de lutte contre la précarité. Gilbert Cette, Philippe Aghion et Élie Cohen, trois économistes ayant contribué à la campagne de François Hollande, ont eux aussi rappelé les effets négatifs de ce seuil infranchissable pour un nombre croissant de Français : exclusion de longue durée, voire définitive du monde du travail par une désocialisation progressive. Le PLD constate avec satisfaction la popularité croissante de cette analyse que nous défendons depuis des années : le SMIC contreproductif pour l'insertion des moins qualifiés dans le monde du travail.
15 Avril 2014

Attaquons-nous à l'enfer administratif !

La commission co-pilotée par l'entrepreneur Guillaume Poitrinal et le député PS Thierry Mandon a publié une première vague de 50 propositions de simplification administrative de la vie des entreprises. Certaines d'entre elles restent vagues, comme la 42e qui vise à "faciliter les projets de logement en zone urbaine". D'autres n'en sont pas à leur premier essai, comme la simplification de la feuille de paye qui avait déjà été proposée sans succès par le passé. Nous appelons néanmoins à la mise en œuvre rapide de ces mesures qui vont dans le bon sens dans l'ensemble.

14 Avril 2014

Facilitons l'entreprise individuelle

Le PLD est heureux de voir le gouvernement revenir sur le projet initial de Sylvia Pinel de restreindre très durement le régime d’auto-entrepreneur. Le succès du régime des auto-entrepreneurs montre que la simplicité et une faible pression des charges libèrent rapidement les énergies. Les résultat se mesurent en nombre d’entreprises viables créées mais aussi par le développement rapide du sens de l’autonomie et de l’initiative individuelle chez les Français qui s’en sont sortis par cette voie.

25 Novembre 2013

Le manque de liberté en France pénalise la croissance

Fin octobre, à Bangkok, sous l’égide de la Friedrich Naumann Foundation For Freedom (FNF), une organisation financée à travers le parti libéral démocrate allemand (FPD) se sont réunis la plupart des responsables des think tanks libéraux en Asie (du Japon à l’Inde et passant par la Chine, le Bhoutan, l’Indonésie…) ainsi que certaines organisations libérales américaines. Pour la France, seul le think-tank Génération Libre était présent.

24 Septembre 2013

Salariés de Séphora sacrifiés sur l'autel de l'idéologie syndicale

Après Bricorama, c'est au tour de Séphora de se heurter au double mur de la sur-réglementation et d'un syndicalisme idéologique. Comment imaginer qu'une boutique installée sur la plus belle avenue du monde soit contrainte de fermer à 21h00 ? Le défilé ininterrompu de touristes à fort pouvoir d'achat reste si important que la boutique annonce réaliser 20 % de son chiffre d'affaire après 21h00. Suite à la décision en appel de rétablir cette limite horaire, les salariés déséspérés ont spontanément monté un collectif pour défendre le droit de travailler en soirée. La loi s'immisce une fois de plus dans le mode de vie des citoyens, salariés ou/et clients, au lieu de les laisser assumer leurs propres aspirations.

16 Juillet 2013

Bono défend le capitalisme entrepreneurial

Qui n'est pas surpris d'entendre Bono défendre le capitalisme entrepreneurial ? Le chanteur-guitariste de U2 est davantage connu pour son engagement humanitaire que pour sa promotion du capitalisme. Et pourtant, l'un ne va sans l'autre. Il le dit lui-même : l'aide remédie à l'urgence, le capitalisme est le seul moyen de sortir des peuples entiers de la pauvreté. Demain l'Afrique.

12 Juillet 2013

Les jeunes artisans doivent bénéficier du régime de l'autoentrepreneur

Philippe Mathot, ancien directeur général de l’Agence pour la Création d’entreprises, ancien député, secrétaire national du Parti Libéral Démocrate,défend le régime de l'autoentrepreneur plébiscité par les Français. Il propose que tout nouvel artisans bénéficie pendant trois ans du régime de l'autoentrepreneur et plaide pour que les autoentrepreneurs et les artisans trouvent ensemble une solution au conflit qui les oppose.

02 Juin 2013

Appel à la démission de Sylvia Pinel et à la défense du régime d'auto-entrepreneur

Vendredi, le Premier ministre a annoncé que la limitation du statut d'auto-entrepreneur serait restreinte au seul secteur du bâtiment. La Ministre de l'Artisanat Sylvia Pinel a décidé de passer outre et de déclencher une attaque en règle contre le régime d'auto-entrepreneur dans les autres secteurs d'activité, au prétexte fallacieux de vouloir protéger la libre concurrence. Ces tergiversations sont à la fois dramatiques sur le plan économique et sur le plan social. Elle révèle une fois de plus l'absence de cohésion au sein du gouvernement. Cette confusion a pourtant été durement critiquée par le Président de la République lors de sa dernière intervention. Il ne doit pas tolérer ce type de remise en cause de la ligne gouvernementale qui ridiculise notre pays et porte un mauvais coup à l'élan entrepreneurial des Français. C'est la raison pour laquelle le PLD appelle à la démission immédiate de Slvia Pinel, au maintien du régime fiscal et social de l'autoentrepreneur, et à son extension à toutes les entreprises artisanales et TPE françaises.

28 Mai 2013

Affrontons la Chine sur la qualité, pas sur la muraille

La Commission Européenne projette d’imposer 47% de droits de douane aux panneaux solaires chinois à partir du 6 juin. La majorité des pays membres, et notamment les Allemands, ont heureusement remis en cause cette fausse bonne idée. Les motifs de cette mesure protectionniste sont idéologiques et certainement pas économiques. L'histoire nous apprend qu'ériger des barrières n’a jamais conduit à la prospérité économique. Cela a surtout freiné les échanges au détriment de nos consommateurs et de nos entreprises, et enclenché des guerres protectionnistes nuisibles à tous. Les mesures de rétorsion peuvent vite coûter cher à nos exportateurs déjà fragilisés par les charges que la France fait peser sur leurs épaules.

27 Mai 2013

Faisons du régime de l'auto-entrepreneur la norme

Le gouvernement annonçait hier un "choc de simplification". Aujourd'hui, il veut brider le statut d'auto-entrepreneur mis en place par un ministre libéral, Hervé Novelli. Grâce à lui, les Français créent plus de 5 milliards d'euros de richesses par an et rapportent plus de 1 milliard à l'Etat. La création d'entreprises n'a jamais été aussi élevée et 75 % des ressortissants du régime déclarent qu'ils n'auraient jamais créé d'activité sans son existence. Une fois de plus, le gouvernement revient sur des mesures qui ont fait la preuve de leur succès.

26 Avril 2013

Pour un employment-at-will à la française

GenerationLibre a participé le 18 avril à un déjeuner de think-tanks français autour des réformes du marché de travail, organisé par le cercle « Idées Initiatives Emplois ». Dans son intervention, GenerationLibre a appelé de ses voeux une simplification radicale du licenciement économique, décision souveraine de l’employeur. Voici, de manière plus développée, nos arguments. Et notre proposition : introduire dans le Code du travail la définition suivante du licenciement économique : « Un licenciement économique est un licenciement qui n’est pas pour motif personnel ».

24 Avril 2013

Choc de croissance : les solutions du PLD

"Quatre-vingt personnes avaient fait le déplacement samedi soir à Saint-Herblain où Laurent Revranche, président du Parti Libéral Démocrate de Loire Atlantique, animait une réunion publique sur le thème de l'emploi et de l'entreprise."

24 Avril 2013

L'emploi, priorité pour tous

La loi Taubira a été votée, le Parti Libéral Démocrate respecte le fait majoritaire. Il est dommage que l'Etat n'ait pas poussé le débat pour rendre l'institution du mariage à la société civile et instaurer une Union Civile universelle. Le jeu malsain que nous avons subi a surtout permis au PS et à l'UMP de remobiliser leurs militants démoralisés autour d'un combat accessoire.

30 Mars 2013

Christian Saint-Etienne, quelle stratégie pour demain ?

La France s'est considérablement affaiblie depuis une quinzaine d'années. La progression du chômage semble hors de contrôle. Le rapport Gallois a contribué à une prise de conscience des racines des problèmes que connaît notre pays. Centré sur les difficultés de l'industrie manufacturière, il n'a pourtant pas fait un diagnostic complet de nos maux. Et les mesures prises par le gouvernement à la suite de ce rapport sont insuffisantes.

Le déficit extérieur ne se réduit pas. Christian Saint-Etienne démonte le mécanisme infernal, à l'oeuvre depuis longtemps, qui explique la profondeur de la crise que nous traversons. Il indique surtout les voies pour vraiment reconstruire notre appareil de production et repenser notre système institutionnel afin de stimuler une vraie création de richesses en France et d'impulser une sortie de crise en Europe.
C'est à cette condition que nous pourrons à la fois croître à nouveau, créer des emplois durables, réduire notre endettement et sauvegarder notre modèle social. Il nous reste peu de temps si nous voulons que la France se rétablisse et réaffirme son modèle, qui peut être à nouveau exemplaire.

05 Mars 2013

Votation suisse : la fin du copinage entre amis ?

Urne de vote aux couleurs de la Suisse

Le Parti Libéral Démocrate manifeste le plus grand intérêt pour la votation qui a eu lieu en Suisse, visant à limiter les excès de rémunération des mauvais dirigeants d'entreprises. Rendre le pouvoir aux actionnaires, au détriment des conseils d’administration, est une mesure juste, efficace et durable. Hélas, l’écho médiatique fait en France à cette votation laisse présager que seul son volet coercitif, coûteux, et contournable, trouvera grâce auprès du gouvernement en place.

24 Janvier 2013

3 propositions pour l'assurance chômage

La Cour des comptes critique durement l’assurance chômage, ruineuse et inefficace. Le déficit attendu de 5 milliards d’euros pour 2013, ajouté à la dette de 14 milliards, nécessite une réforme profonde de ce mécanisme.

30 Novembre 2012

Nationalisation de Florange : pire qu'une erreur, une faute

La nationalisation du site de Florange sortie du chapeau d'Arnaud Montebourg est hélas soutenue par une grande partie de la classe politique. Cette mesure constituerait une violation grave du droit de propriété. Le message envoyé aux investisseurs serait dramatique : "si vous créez de la valeur, vous serez surtaxé. Si vous échouez, vous ne pourrez pas restructurer. Si vous ne faites pas ce que vous dit le gouvernement, vous serez spolié". Aucun investissement n'est possible dans des conditions financières et juridiques aussi abracadabrantes.

26 Novembre 2012

Arnaud Montebourg est un danger public

Le ministre Arnaud Montebourg a déclaré que Mittal n'avait plus sa place en France après la fermeture du site de Florange. En quoi le pouvoir exécutif aurait-il le droit de décider quelle entreprise a ou n'a pas le droit d'avoir un centre de production en France ? Cette négation du principe d'égalité devant la loi n’est pas acceptable de la part d’un ministre en exercice.

03 Octobre 2012

Taxation des plus-values : derrière le cri de colère des “pigeons” entrepreneurs, un vrai risque pour l’industrie française

25 000 entrepreneurs se sont réunis sur Facebook en 72h pour protester contre l’alignement des taxes sur les gains en capital sur les taux de l’impôt sur le revenu. Il est présenté comme une mesure de "justice sociale" par le gouvernement. Est-ce vraiment le cas ?

Le projet de loi de finances 2013 distribue les coups de matraque fiscale à qui mieux mieux. Mais de toutes les augmentations de taxes annoncées, aucune n’a provoqué autant de réactions que l’annonce de l’alignement des taxes sur les gains en capital sur les taux de l’impôt sur le revenu, synonyme d’une taxation marginale supérieure à 60% en incluant la CSG. Au point qu’un mouvement de protestation spontané majoritairement composé de petits et moyens entrepreneurs, “les pigeons”, a réuni plus de 25.000 sympathisants sur Facebook en 72 heures, et organisera une grande manifestation devant l’Assemblée Nationale ce dimanche à 15 heures.

29 Septembre 2012

Le 11 septembre de l'esprit d'entreprise

Le gouvernement a annoncé qu'il allait taxer les plus-values de l'entrepreneuriat au même titre que les revenus du travail. Sous ses dehors démagogiques, la mesure promet d'être catastrophique : celui qui risque ses économies, son confort et sa santé dans la création d'une start-up devra au final payer au fisc 60% de son gain lorsqu'il revendra des parts de son entreprise, entre l'impôt sur le revenu et la CSG. Avec de telles perspectives, qui restera en France pour entreprendre ?

26 Août 2012

Emplois aidés, effet d’aubaine pour qui ?

Jean-Marc Ayrault a annoncé la création de 150 000 emplois aidés sur 2 ans. Il met en œuvre la promesse 34 du Président de la République. S’agit-il d’une mesure efficace ? Depuis la création des emplois aidés, les analyses convergent. Ces emplois sont peu efficaces en termes de retour à l’emploi, parfois humainement dévastateurs et coûteux pour le contribuable. En avons-nous les moyens ?

13 Juillet 2012

Tirer les leçons de la fermeture d'Aulnay pour rebondir

Plusieurs secteurs de notre industrie s’apprêtent à licencier par milliers, peut-être dizaines de milliers. Les sous-traitants, les fournisseurs et tout un écosystème de commerces et d’activités voisines seront également touchés. Que ce soit le résultat d’une mauvaise stratégie, de la crise économique, du bilan médiocre des gouvernements précédents ou des perspectives inquiétantes offertes par le gouvernement actuel, la priorité n’est pas de chercher les responsables. A court terme, il faut limiter les dégâts en accompagnant la reconversion et le redéploiement des salariés concernés.

12 Juillet 2012

Flexisécurité : protéger les emplois plutôt que les personnes

Le sommet social n’a satisfait personne, en plus d’avoir été profondément ennuyeux. Sur la question attendue de la « flexisécurité », cette flexibilité de l’emploi adossée à une protection forte, rien de neuf n’est apparu sous le soleil, ou plutôt la pluie parisienne. La France reste le dernier pays d’Europe engoncé dans des réglementations du travail infernales. C’est sans doute pour cette raison que Laurence Parisot est ressortie inquiète de ces multiples tables rondes. Surtout qu’elles ne font qu’ouvrir un long processus dont personne n’attend grand-chose d’autre que de nouvelles taxes et de nouvelles complications pour les entreprises.

07 Mars 2012

Pourquoi ne pas faire de l'assurance chômage l'affaire de chacun ?

Prisonniers de schémas de pensée archaïques, PS et UMP persistent à se demander si les lois imposant à un chômeur d'accepter une offre d'emploi doivent être durcies ou non. Le problème du chômage résulte surtout d'un manque d'adéquation entre les compétences existantes et les besoins des nouveaux métiers. Nicolas Sarkozy voudrait soumettre à référendum un renforcement des contraintes légales pesant sur les chômeurs. Quelle étroitesse de vue !

05 Novembre 2010

Attaquer le statut des entreprises innovantes ne rétablira pas l'équilibre des comptes publics

Le système fiscal et social français est un puissant frein à la création durable de valeur sur le territoire. Pourtant, plus sûrement que les discours présidentiels, la prise de risque et les investissements dans la recherche sont les emplois industriels de demain des ouvriers. La  mondialisation a augmenté la rentabilité des activités de recherche et développement (R&D) et réduit celle des activités stables où l’innovation est faible ; la crise économique a accéléré ce processus.

 

18 Avril 2011

Prime obligatoire : une étape supplémentaire vers la démagogie et l’économie administrée

Pour ceux qui en doutaient encore, François Baroin est un adepte de l’économie administrée. C’est pourquoi il projette d’imposer le versement d’une prime de 1 000 € aux salariés des entreprises distribuant des dividendes. Cette nouvelle contrainte étatique peut sembler généreuse. Elle est dangereuse et inique. Cette mesure arbitraire spolie les actionnaires d’une partie de leurs revenus légitimes. Elle menace notre territoire d’une réduction de l’investissement des entreprises françaises ou étrangères. Elle ouvre la voie aux liquidations d’entreprises souhaitant délocaliser leur production vers des cieux plus cléments et moins instables.

22 Mars 2011

Economie, une France à deux vitesses ?

A 83 milliards d'euros sur 2010, deux fois plus que l’an passé, les résultats du CAC 40 montrent que nos grands groupes sont bel et bien sortis de la crise. Mais il faut rappeler que ces profits ont été réalisés pour l’essentiel hors du pays, notamment dans les zones à forte croissance.

Régulièrement accusés de délocaliser leur production et d'appauvrir la France, leur apport au pays est incontestable. A commencer par le rapatriement de leurs résultats qui participent au revenu des ménages et aux recettes publiques. Plusieurs de ces grands groupes se préparent d’ailleurs à partager les fruits de cette croissance avec leurs salariés français par des augmentations salariales pouvant aller jusqu'à +4.7 % chez l’Oréal.

12 Janvier 2011

Libérons la durée légale du travail

Dix ans après la mise en place des 35 heures, malgré la multitude de lois votées pour en aménager les effets, leur bilan est désastreux. Le nombre d'heures travaillées n’a pas augmenté. En revanche, les PME-PMI sont confrontées à une complexité accrue, source d’incertitude néfaste à l'investissement. La défiscalisation des heures supplémentaires - mesure phare du programme de Nicolas Sarkozy - a permis un petit allègement du coût du travail, davantage par effet d’aubaine. Mais elle a surtout engendré des coûts de gestion considérables pour les entreprises, et accru les distorsions entre les PME et  les grandes entreprises armées pour décrypter un code du travail en changement continuel. Au final, elle a aggravé les déséquilibres des comptes sociaux sans pour autant résoudre les problèmes fondamentaux du marché du travail.

09 Juillet 2010

Syndicats dans les TPE : les députés ont refermé la boîte de Pandore

A l’Assemblée nationale, la droite a supprimé, contre l’avis du gouvernement, la création de commissions paritaires territoriales pour les entreprises de moins de 11 salariés. Etrangement, seuls les communistes et les socialistes ont défendu cette proposition du gouvernement. Le Parti Libéral Démocrate se réjouit de cette fronde salutaire. Imposer les syndicats dans les TPE françaises aurait pesé lourd en termes d’emploi et de compétitivité. Le gouvernement devrait plutôt poursuivre sa réforme du syndicalisme français afin qu’il abandonne sa culture des piquets de grève, des destructions de matériels et de confrontation dans la rue, et se mette réellement au service des salariés.

20 Avril 2010

Défendons le statut de l’autoentrepreneur menacé

Face au succès du régime de l’autoentreprise mis en place par Hervé Novelli, des voix s’élèvent pour le raboter, voire le saboter. Le rejet par le Sénat d’un amendement  visant à limiter à 3 ans la durée pendant laquelle on peut être autoentrepreneur l’a provisoirement sauvé d’une mort à feu doux. Le Parti Libéral Démocrate dénonce la pression exercée par différents lobbies influents contre ce statut adopté par 400.000 Français depuis sa création le 1er janvier 2009. Ce qui l’a rendu si attractif, c’est justement qu’il n’est pas limité dans sa durée, qu’il évite de trop pénaliser financièrement l’effort et qu’il bénéficie d’une grande simplicité administrative.

20 Janvier 2010

Privatiser la Poste, c'est en faire un champion européen

Le projet de loi de modernisation de La Poste devrait être soumis au vote des Parlementaires à partir de l’ouverture de la session ordinaire en octobre prochain. Le Parti Libéral Démocrate accueille très favorablement ce changement de statut. Il permettra d’engager la transformation d’un établissement inadapté aux nouveaux défis postaux en une entreprise tournée vers le service au client et la performance. Il importera ensuite que l’Etat se retire rapidement du capital de La Poste, et que le statut de ses salariés soit aligné sur celui du secteur privé. Elle pourra alors réaliser les opérations de croissance externe ainsi que les économies d'échelle nécessaires pour affronter le marché européen dans un marché en pleine mutation.

18 Septembre 2010

Concurrence dans la téléphonie mobile : au nom du pouvoir d'achat, soutenons la 4eme licence

Les consommateurs français ont largement profité de la baisse des prix engendrée par la mise en concurrence des opérateurs historiques, sauf dans le domaine de la téléphonie mobile ! Alors que l’ouverture du marché à un quatrième opérateur semblait acquise, des voix de plus en plus nombreuses tentent de la remettre en cause. Ce recul ressemble fortement à de la connivence entre le pouvoir et les 3 opérateurs actuels. Le parti libéral démocrate entend rappeler son attachement au principe de concurrence, qui augmente la compétition entre les entreprises et favorise la liberté de choix des consommateurs.

17 Août 2010

Ouvrons les transports en commun à la concurrence

Jeudi 29 janvier, en pleine crise économique, une grève générale prendra à nouveau les Français en otages. Les syndicats défendront une fois de plus les intérêts corporatistes de professions le plus souvent à l’abri du chômage. Sud-Rail, la CGT et FO y ajouteront leurs revendications idéologiques, ouvertement anticapitalistes. Après plusieurs semaines de blocages ponctuels qui ont pesé sur la vie des usagers, cette journée signe l’échec définitif de la loi sur le service minimum. Celle-ci est régulièrement contournée, quand elle n’est pas purement et simplement violée au plus grand mépris des « usagers ». Le Parti Libéral Democrate demande une mesure pratique bien plus efficace qui devrait profiter aux millions de clients des transports en communs : leur ouverture à la concurrence.

10 Janvier 2010

Plan de relance : la grande illusion

L’impact de l’action publique est positif lorsqu’elle agit sur les bons leviers. Or, un « plan de relance » consiste à transférer à l’Etat la capacité d’investissement et le pouvoir d’achat des autres acteurs économiques. Après 34 années de déficits publics ininterrompus, les Français ne sont plus dupes et ne réagissent plus à ces déplacements temporaires. En revanche, ils savent que la dette ne cesse de grossir, qu’elle coûte de plus en plus cher et qu’elle n’intègre pas les engagements considérables de retraite. Un plan de relance constitue donc surtout un prétexte pour éviter de baisser la dépense publique et pour échapper à nouveau aux critères de Maastricht.

05 Janvier 2010

Plutôt que des emplois aidés, aidons l’emploi

Face aux menaces qui pèsent sur la croissance et l’emploi, le gouvernement a annoncé des mesures superficielles qui ne sont pas à la hauteur des enjeux de la crise. La vieille recette des emplois aidés répond aux effets plutôt qu’aux causes du chômage. Si les emplois aidés des associations et de l’Etat ont surtout servi à maquiller les chiffres du chômage, ceux du secteur privé ont trouvé leur utilité en atténuant les trois problèmes suivants : l’inadaptation de la plupart de nos filières d'enseignement aux réalités du monde du travail, l’absence de flexibilité et le coût excessif du travail. Face à l'urgence actuelle, il est possible d'agir sur les deux derniers points. L’assouplissement du travail le dimanche et celui du recours aux CDD dans les PME vont dans ce sens. Mais plus que des rustines, nous avons besoin de réformes véritablement structurelles.

15 Janvier 2010

Les réformes oubliées pour l’égalité des chances

Yazid Sabeg a lancé un manifeste pour « les oubliés de l’égalité des chances ». Cette excellente initiative vise des problèmes bien réels. Les descendants de l’immigration subissent un concentré des problèmes rencontrés par le reste du pays. Néanmoins, ses propositions ne sont pas innovantes et ont déjà prouvé leur inefficacité. Les solutions envisagées doivent traiter le mal, pas les symptômes. L’égalité des chances ne se décrète pas, pas plus qu’elle ne s’impose par des mesures arbitraires. Au Parti Libéral Démocrate, nous proposons de commencer par désenclaver les cités en libéralisant les transports en commun. Nous recommandons ensuite de réformer en profond eur les deux piliers de la promotion sociale que sont l’école et l’entreprise. C’est là que la spirale de l’échec peut être vaincue.

01 Janvier 2010

Une vraie ambition pour la Guadeloupe

Les émeutes en Guadeloupe exigent le rétablissement de l’ordre mais aussi l’écoute attentive des revendications locales. Cette crise résulte d’un sous-développement économique entretenu par une fiscalité confiscatoire, une politique d’aide qui décourage le travail et des monopoles détenus par quelques familles « békés ». Ceux-ci imposent aux Guadeloupéens de toutes origines des biens exclusivement issus de la métropole à des prix très excessifs. Ces situations de rente sont aussi inacceptables que l’aide annuelle aux DOM TOM qui s’élève à 16 milliards d’euros, soit 9.000 euros par habitant. Il est temps d’ouvrir les monopoles qui bloquent l’économie locale, et de réduire les subventions directes ou indirectes qui ont prouvé leur inutilité. Libérée de ses carcans administratifs et monopolistiques, la Guadeloupe a un potentiel économique important à tirer de sa proximité avec le continent américain.

15 Janvier 2010

Protectionnisme inversé

Nous connaissons le réflexe protectionniste traditionnel : limiter et taxer les importations, favoriser les exportations. La dernière innovation Etatique a de quoi surprendre : limiter et taxer les exportations et favoriser les importations...de produits alimentaires. Conséquence directe de la mondialisation, l'amélioration de la qualité de vie permet à des centaines de millions d'individus de "passer d'un repas par jour à deux" comme le récapitule bien Nicolas Bouzou. Lorsque la demande augmente considérablement... Jusque là, tout le monde suit.

08 Janvier 2010

Séquestration de dirigeants : que fait le gouvernement ?

En charge de l’ordre public, le gouvernement ne semble pas réagir aux violences et aux séquestrations subies par des dirigeants de société. Au contraire, les ministres expriment ouvertement une ligne de plus en plus hostile à l’entreprise et aux entrepreneurs. Non seulement ces personnes ont les mêmes droits que les autres, mais les premières victimes de cette indulgence pour la violence, ce sont l’emploi et la croissance de demain.

10 Janvier 2010

Plan d'aide au secteur automobile : attention au risque d’ingérence politique et au protectionnisme

Le plan de d’aide au secteur automobile reporte probablement les difficultés de trésorerie de nos deux constructeurs nationaux. Cette ingérence croissante du gouvernement dans la vie des entreprises leur impose des priorités politiques plutôt qu’économiques, et confirme sa dérive protectionniste. Le Parti Libéral Démocrate dénonce le danger que ce plan fait peser sur l’avenir de Peugeot et de Renault, sur la construction européenne et sur la croissance économique de notre pays.

01 Janvier 2010

Loi inadaptée, cafés sinistrés

Les cafés tabacs de nos villages sont souvent le lieu convivial où l’on aime à se retrouver. Mais l’application sans nuance de l’interdiction de fumer a plongé ce secteur dans une grave crise. Certains commerces ont parfois perdu jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires car les non fumeurs n’ont pas pris le relais des fumeurs envolés. Les éventuels employés ne sont plus seulement protégés de la fumée du tabac, mais aussi du travail lui même.