17 Mars 2015

La loi sur le renseignement met fin à la protection de la vie privée des Français

Après la loi de lutte contre le terrorisme, la loi sur le renseignement ajoute une nouvelle couche de mesures liberticides, dangereuses pour la démocratie. Les entreprises Internet deviendront des mouchards chargés de surveiller leurs clients à leur insu et de les dénoncer en cas de doutes. Le Parti Libéral Démocrate dénonce cette obligation malsaine de délation des entreprises privées. Sans passer par des magistrats, des services policiers auront accès à tous les détails les plus privés de la vie quotidienne des Français sur la moindre suspicion. En plus des « accès administratifs aux données de connexions » - contacts téléphoniques et nombre de SMS -, les policiers pourront effectuer des « interceptions de sécurité » - lecture des mails et écoutes des conversations téléphoniques ». Grâce à des logiciels espions, ils pourront aussi lire et enregistrer, de façon indétectable et en temps réel, ce que les personnes surveillées tapent sur leur clavier.  La pose de micros et de caméras espions sera aussi possible au domicile et dans les véhicules des suspects… toujours sans aucune autorisation de magistrat.

Ces mesures sont bien entendu destinées aux personnes suspectées de terrorisme pour démarrer, afin de rassurer les Français inquiets de ces dérives. Mais nous savons qu’elles s’étendront avec le temps à des délits beaucoup moins graves mais qui rentrent dans les priorités gouvernementales, en particulier fiscales. Par ailleurs, nous avons déjà constaté l’emploi d’informations confidentielles par des personnes non autorisées qui ont eu accès d’une manière ou d’une autre aux fichiers de police. Ces données ne feront pas exception sans le verrou des juges. Et la lutte contre le terrorisme ne sera pas plus efficace sans magistrat, quoi qu’en pensent nos politiques au cynisme sans borne. Nous sommes priés de croire aux bonnes intentions du gouvernement. Mais que se passera-t-il si des partis plus radicaux et autoritaires arrivent au pouvoir ?

Le pouvoir exécutif s’approprie un pouvoir judiciaire et s’autorise à pénétrer dans notre intimité de manière discrétionnaire et illimitée. En violant les principes fondamentaux d’une démocratie libérale, ce texte marque des points pour le camp de nos ennemis. Leur objectif est de démontrer la fragilité de nos principes et la facilité avec laquelle nous les renions au gré de l’actualité. Si nous voulons marquer notre différence avec les régimes tyranniques, nous devons rester d’une fermeté absolue sur nos valeurs. C’est un devoir moral de dénoncer avec force l'Etat Stasi.