17 Mai 2013

Pourquoi il faut restructurer notre dette

A une époque, le XVIII e siècle, où le problème de la dette publique émerge en Europe, les pères fondateurs du libéralisme se rejoignent, de Smith à Montesquieu en passant par David Hume, pour prôner un défaut partiel sur la dette souveraine. Leur thèse : mieux vaut renégocier d'emblée avec ses créanciers une dette insoutenable et étouffante pour l'économie que faire porter ce fardeau aux générations futures.

A l'heure où la dette publique française est prise dans la spirale infernale du déficit et du refinancement (les intérêts de la dette sont à eux seuls en passe de devenir le premier budget de la nation), cette question reprend tout son sens et devrait pouvoir être abordée sans tabou, rationnellement, avant que les marchés ne fassent de nous la prochaine Grèce.

Lire la suite sur le site des Echos
Gaspard Koenig est président de Génération Libre et vice-president du PLD