Arnaud Dassier

05 Mars 2014

#diffamation #twitter #libertédexpression

Nous avions eu l'occasion de dénoncer dans un rapport dont Le Point.fr s'était fait l'écho les restrictions légales à la liberté d'expression en France et l'inquiétante judiciarisation du débat public, où les procès se substituent peu à peu à l'argumentation, et la plaidoirie à la repartie. Nous avions en particulier souligné l'anomalie du droit de la diffamation, où la présomption d'innocence est bafouée, puisque c'est au "diffamant" de prouver la vérité de ses propos (exceptio veritatis), et non au "diffamé" de montrer leur caractère mensonger... C'est donc avec soulagement que l'on apprend l'acquittement d'Arnaud Dassier, entrepreneur du Net et premier twitto jamais poursuivi en France pour diffamation sur Twitter. Autant sa mise en examen en 2012 avait suscité l'émoi de la presse, autant sa relaxe le mois dernier passe étrangement inaperçue, alors qu'il s'agit là aussi (à ma connaissance) d'une première, fort instructive pour l'avenir du réseau social.

S'abonner à RSS - Arnaud Dassier