Democratie

29 Juin 2016

La meilleure arme contre la montée du populisme, c'est le recours systématique au référendum

Quelques jours après l’uppercut inattendu venu d’Outre-Manche, le continent européen est toujours KO par Brexit. Le jour du referendum, Bernard Henri-Lévy avait twitté "Défaite probable du Brexit. Déroute, donc, des souverainistes, des xénophobes, des racistes." Quelques heures plus tard, les scores révélaient l’existence de plus de 17 millions électeurs "xénophobes et racistes" au Royaume Uni. Bernard Henri-Lévy va-t-il recommander de les bombarder ? Cette condescendance largement partagée par les élites confirme leur divorce en cours avec la masse des électeurs, et pas seulement britanniques.

24 Juin 2016

Brexit, cruelle leçon de démocratie

L’Union Européenne souffre aujourd’hui d’avoir perdu l’un de ses principaux piliers. Pilier économique et militaire mais aussi référent pour la défense de nos libertés. L’Union européenne paye son élargissement non concerté, des traités imposés malgré le rejet des citoyens sollicités et, enfin, son acharnement réglementaire et sa quête d’harmonisation. La France et son modèle social financé à crédit portent une part de responsabilité dans cette débâcle. Nous inquiétons nos partenaires en nous enfermant dans la crise et en refusant les mutations en cours. L’Union européenne telle que nous l’avons connue est morte.

10 Mai 2016

Débat 1er juin : Islam et Démocratie

Mercredi 1er juin à 19h00, nous débattrons sur l'Islam et la démocratie. Inscrivez-vous ici

Les Français non-musulmans sont nombreux à se poser des questions sur les pratiques visibles et les valeurs de l'Islam : est-il compatible avec la démocratie, permet-il l'égalité homme-femme ? Les Français de confession musulmane sont eux-mêmes désemparés face à ces interrogations de leurs compatriotes non-musulmans à leur égard.

Le voile perturbe, le prosélytisme salafiste inquiète, la menace permanente des attentats suicide "au nom de l'Islam" engendre son lot de questions plus ou moins rationnelles sur cette religion encore nouvelle en France, religion elle-même peu habituée à coexister en tant que religion minoritaire. D'ailleurs, devons-nous parler d'Islam ou des musulmans ?

 

 

02 Avril 2016

Non à la loi de "modernisation" de l'élection présidentielle #PrésidentielleOuverte

Onze députés (oui, onze) ont voté jeudi dernier le changement des règles concernant l'accès à l’élection présidentielle pour favoriser les candidats des grands partis. Cette proposition de loi, intitulée avec ironie, loi de "modernisation" (...) de l'élection présidentielle vise à rendre beaucoup plus difficile les candidatures dites indépendantes :

 

01 Octobre 2015

Aux Actes Citoyens !

Les 6 et 13 décembre prochains auront lieu les élections régionales. Elles risquent de se résumer une fois de plus à un médiocre match de ping-pong politique opposant les clans historiques de droite à ceux de gauche sans projets fondamentalement distinctifs. Seule nouveauté, l'arrivée d'un parti populiste et extrémiste en deuxième position derrière l'abstention. Au lieu de se simplifier comme promis, le mille-feuille territorial restera indigeste avec le maintien des départements dont la disparition était pourtant annoncée. Nous refusons de subir plus longtemps les stratégies électoralistes d’apparatchiks qui veulent diriger nos existences dans les moindres détails et qui laissent sombrer avec indifférence nos atouts économiques et nos mécanismes de solidarité. Nous faisons aujourd’hui le choix de nous fédérer, Parti Libéral Démocrate, Génération Citoyens, collectifs locaux, mouvements nationaux, think tanks… pour défendre notre liberté, LA liberté.

14 Juillet 2015

Le despotisme 
démocratique en chiffres

« Si le despotisme venait à s’établir chez les nations démocratiques de nos jours, il aurait d’autres caractères : il serait plus étendu et plus doux, et il dégraderait les hommes sans les tourmenter. » Les pires craintes de Tocqueville viennent d’être confirmées par le très instructif sondage de l’institut Viavoice sur « Les Français et les libertés individuelles ». Le sentiment d’étouffer sous un « réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes » (Tocqueville bis) est massivement partagé. Pour les deux tiers des personnes interrogées, il existe de plus en plus d’interdits, de contraintes ou de surveillances. Toutes ces mesures répressives, depuis le contrôle des comportements jusqu’aux messages sanitaires, sont excessives pour 73 % des Français, et constituent des atteintes importantes aux libertés individuelles pour 77 % d’entre eux. Nous ne supportons plus que, faute de réformer le pays, un poignée d’élus et d’experts s’acharnent à faire notre bien malgré nous. Nous voulons congédier notre Nounou.

 

07 Juillet 2014

Restons libres… de s’abstenir !

Qu’est-ce qui n’est pas obligatoire en France ? L’amour. Et aussi le vote – du moins, jusqu’à maintenant. Car le sénateur Roland Povinelli et plusieurs de ses collègues ont déposé, le 6 juin dernier, une proposition de loi visant à rendre le vote obligatoire, et à punir l’abstention par une amende de deuxième classe, comme pour un stationnement gênant... Même si cette proposition est la 53e du genre dans l’histoire de la République, et un marronnier des législatures successives, la discrétion qui l’a entourée jusqu’à présent n’en reste pas moins sidérante.

Pages

S'abonner à RSS - Democratie