Dépense de l'Etat

19 Mars 2016

Augmenter le point d'indice de la fonction publique, coûteux achat de voix pour ne rien changer

La hausse de 1,2% de la valeur du point d'indice est un mauvais signal pour le pays. Cet achat de votes des 5,4 millions de fonctionnaires concernés, à un an de la présidentielle, sera financé par des contribuables et des PME exsangues, affaiblissant les chances de reprise de l’activité. Ce « coup de pouce » clientéliste achève les derniers espoirs de retour du déficit public sous les 3% du PIB, tout en n'empêchant pas le dépeçage en règle de la loi Travail. La majorité ne retiendra finalement que cette dépense publique non financée supplémentaire et, peut-être, une nouvelle taxe sr les CDD.

07 Octobre 2014

Le scandale des 600 comités Théodule

Un shadok mourant tendrement entouré de shadok charlatans

L’Etat déborde d’imagination pour inventer des comités qui coûtent chers à la France.

Ceci démontre que les ministères concernés sont incapables de diagnostiquer les évolutions économiques et sociales de leur environnement et d’en définir des objectifs de solution.

La décision publique s’appuie plus que jamais sur des rapports d’experts et commissions de tout genre qui est avant tout un joli moyen de botter en touche où de masquer le temps nécessaire pour qu’une promesse s’étiole d’elle-même.

Le nombre de ces instances citées par le chef de l’Etat est telle que l’on se demande ce que font ces ministères en attendant les résultats des rapports des commissions, comités et conseils.

 

19 Mai 2014

Préservons nos Armées et construisons la Défense européenne

Le gouvernement prévoit de couper le budget de la Défense Nationale de 1,5 à 2 milliards, soit 5 a 7% de son budget annuel. Le PLD encourage la baisse des dépenses publiques, à condition que les fonctions régaliennes soient préservées. La protection des Français et de leurs biens, sur le territoire national comme partout dans le monde, constitue la mission première de l'Etat. Ce n'est pas sur ce périmètre que l'Etat doit diminuer. Nous nous opposons par conséquent à ce coup de rabot pour le bouclage budgétaire. Cette vision à court terme promet d'aggraver les problèmes endémiques de nos armées dont la vétusté des matériels (et retard de livraison des nouveaux produits) est déjà indigne d'une puissance européenne.

S'abonner à RSS - Dépense de l'Etat