emploi

08 Octobre 2015

Libérons les salariés du monopole syndical

Les Français ont soif de liberté. Leurs attentes convergent, qu’ils soient entrepreneurs, indépendants ou salariés. Moins de charges, moins de normes, moins de règles et de monopoles, plus de concurrence, plus de flexibilité et d’autonomie. Le vote des salariés de Séphora sur les Champs-Elysées illustre bien cette aspiration. Ils sont 96% à vouloir travailler en soirée aux conditions négociées avec la direction. Les syndicats comptent pourtant attaquer ce referendum sans valeur juridique et imposer leur loi. Ce comportement idéologique opposé à l’intérêt des salariés explique l’absence de représentativité des syndicats en France, et les difficultés de négocier dans les entreprises. L’expression des salariés doit s’affranchir des vieilles centrales historiques qui vivent d’argent public et ne représentent que leurs propres intérêts.

23 Juin 2015

La semaine de 32 heures, un rêve ?

Les lecteurs de l’Opinion ont bien failli échapper à cette chronique hebdomadaire car, pour tenter d’appliquer la semaine de 32 heures recommandée par Christiane Taubira, je me suis arrêté de travailler mercredi après-midi. Hélas, mon esprit n’a pas pu s’empêcher de continuer à échafauder des phrases. Qu’on le lui pardonne.

Pages

S'abonner à RSS - emploi