Etat intrusif

25 Décembre 2013

Qui se souvient de SOS Bonheur, la BD publiée dans Spirou au milieu des années 80 ?

Big Brother made in France

Qui se souvient de SOS Bonheur, la BD publiée dans Spirou au milieu des années 80 ? Il faudrait la rééditer d’urgence et la faire étudier dans tous les cours de philosophie politique. Le scénariste (belge) Jean Van Hamme y décrit une société démocratique dans ses institutions, mais devenue oppressive à force d’organiser le bonheur de ses citoyens. La Police médicale peut surgir chez vous n’importe quand pour vérifier que les fils électriques ne sont pas dénudés, les vacances sont organisés par l’Etat, le ministère des Arts et Lettres sélectionne et récompense lui-même les écrivains, et on apprend incidemment que la limitation de la vitesse sur les routes a été ramenée à 50 km/h…

11 Mars 2013

Liberté d'expression sur le web : la réglementer, c'est la détruire

Najat Vallaud-Belkacem a fait des insultes sur le web un de ses principaux dossiers. Ainsi a-t-elle acquiescé quand Esther Benbassa, sénatrice EELV, a proposé d'élaborer une loi sur la liberté d'internet, en miroir avec celle de 1881 sur la liberté de la presse. Pour Gaspard Koenig, Anne Bourdu, Aurélien Véron et Arnaud Dassier du Parti libéral démocrate, c'est une erreur.

05 Janvier 2010

Protection de la vie privée

Au nom de la lutte contre la fraude et la criminalité, le gouvernement ne cesse de renforcer les moyens d’établir l’identité de chacun. Carte d’identité et carte vitale biométrique promettent de limiter la fraude aux aides sociales, avec un potentiel d’économies de plusieurs milliards d’euros à la clef. Mais avec le croisement des fichiers, contrôles et recoupements sont de plus en plus aisés dans tous nos actes quotidiens. Ils imposent aux citoyens une transparence de plus en plus absolue, au prix d’un alourdissement administratif conséquent et pour un coût probablement important qu’il serait judicieux d’évaluer.

29 Janvier 2010

Fichier EDVIGE, danger !

Les Français ont réagi massivement à la menace que fait peser le fichier EDVIGE sur leurs libertés individuelles. Le gouvernement s’est trouvé contraint de reculer après avoir écarté les critiques. Le Parti Libéral Démocrate demande la tenue d’un large débat sur la cible, le contenu et l’encadrement du successeur du fichier des Renseignements Généraux (RG). Un tel fichier ne peut se justifier que dans la mesure où il est strictement nécessaire à la protection de la liberté de chacun, contre des actes criminels ou de délinquance.

S'abonner à RSS - Etat intrusif