Flexibilité

12 Juillet 2012

Flexisécurité : protéger les emplois plutôt que les personnes

Le sommet social n’a satisfait personne, en plus d’avoir été profondément ennuyeux. Sur la question attendue de la « flexisécurité », cette flexibilité de l’emploi adossée à une protection forte, rien de neuf n’est apparu sous le soleil, ou plutôt la pluie parisienne. La France reste le dernier pays d’Europe engoncé dans des réglementations du travail infernales. C’est sans doute pour cette raison que Laurence Parisot est ressortie inquiète de ces multiples tables rondes. Surtout qu’elles ne font qu’ouvrir un long processus dont personne n’attend grand-chose d’autre que de nouvelles taxes et de nouvelles complications pour les entreprises.

26 Avril 2013

Pour un employment-at-will à la française

GenerationLibre a participé le 18 avril à un déjeuner de think-tanks français autour des réformes du marché de travail, organisé par le cercle « Idées Initiatives Emplois ». Dans son intervention, GenerationLibre a appelé de ses voeux une simplification radicale du licenciement économique, décision souveraine de l’employeur. Voici, de manière plus développée, nos arguments. Et notre proposition : introduire dans le Code du travail la définition suivante du licenciement économique : « Un licenciement économique est un licenciement qui n’est pas pour motif personnel ».

31 Octobre 2011

Réforme de la fonction publique

Le constat : une organisation de la fonction publique devenue archaïque et handicapante pour un bon fonctionnement de l’état régalien.

Effectifs de la fonction publique

La France, après la Norvège et la Suède, est le pays d’Europe employant le plus grand nombre de fonctionnaires par habitant. Selon l’OCDE, leur nombre, en additionnant les trois fonctions publiques (État, fonction publique territoriale et fonction publique hospitalière) ainsi que les organismes publics et para publics, est estimé à près de 22 % de la population active, soit près de 5,4 millions de personnes, pour une masse salariale qui représente 13 % du PIB. Malgré les déclarations de ne pas remplacer la moitié des postes des agents de l’État partant à la retraite chaque année, le rythme actuel de progression des embauches dans la fonction publique territoriale (+5 % par an ces dernières années) condamne les effectifs globaux à continuer à augmenter. De plus, ce critère de non-remplacement d’un sur deux n’est pas même respecté par l’État, car les Ministères utilisent leurs opérateurs rattachés pour y placer discrètement des créations de postes (1).

12 Janvier 2011

Libérons la durée légale du travail

Dix ans après la mise en place des 35 heures, malgré la multitude de lois votées pour en aménager les effets, leur bilan est désastreux. Le nombre d'heures travaillées n’a pas augmenté. En revanche, les PME-PMI sont confrontées à une complexité accrue, source d’incertitude néfaste à l'investissement. La défiscalisation des heures supplémentaires - mesure phare du programme de Nicolas Sarkozy - a permis un petit allègement du coût du travail, davantage par effet d’aubaine. Mais elle a surtout engendré des coûts de gestion considérables pour les entreprises, et accru les distorsions entre les PME et  les grandes entreprises armées pour décrypter un code du travail en changement continuel. Au final, elle a aggravé les déséquilibres des comptes sociaux sans pour autant résoudre les problèmes fondamentaux du marché du travail.

05 Janvier 2010

Plutôt que des emplois aidés, aidons l’emploi

Face aux menaces qui pèsent sur la croissance et l’emploi, le gouvernement a annoncé des mesures superficielles qui ne sont pas à la hauteur des enjeux de la crise. La vieille recette des emplois aidés répond aux effets plutôt qu’aux causes du chômage. Si les emplois aidés des associations et de l’Etat ont surtout servi à maquiller les chiffres du chômage, ceux du secteur privé ont trouvé leur utilité en atténuant les trois problèmes suivants : l’inadaptation de la plupart de nos filières d'enseignement aux réalités du monde du travail, l’absence de flexibilité et le coût excessif du travail. Face à l'urgence actuelle, il est possible d'agir sur les deux derniers points. L’assouplissement du travail le dimanche et celui du recours aux CDD dans les PME vont dans ce sens. Mais plus que des rustines, nous avons besoin de réformes véritablement structurelles.

21 Janvier 2010

Comme Devedjian, nous souhaitons libérer la durée légale du temps de travail

En appelant le 19 mai au "démantèlement définitif des 35 heures", Patrick Devedjian s'est clairement inscrit dans la rupture. Pour mettre fin au désastre des 35 heures, Patrick Devedjian préconise la seule solution juste : "la durée du travail [doit  être] contractuelle, entreprise par entreprise". Il est temps d'être pragmatique en revenant à une approche moins dirigiste et plus individuelle du temps de travail. Le Parti Libéral Démocrate soutient ce discours de bon sens qui considère que le temps de travail relève avant tout de la négociation des acteurs concernés (salariés, patrons et organisations syndicales).

S'abonner à RSS - Flexibilité