Gaspard Koenig

09 Septembre 2015

Avec les migrants, l’Allemagne défend son idée du libéralisme

l y a quelques semaines, Angela Merkel était coiffée d'un casque prussien par des caricaturistes peu inspirés et vilipendée dans toute l'Europe, particulièrement en France. C'était le retour de l'hégémonie prussienne, la politique du « diktat », la vengeance des créanciers suçant le sang des retraités grecs. Aujourd'hui, la même chancelière est célébrée comme Mama Merkel sur les réseaux sociaux, et fêtée comme une visionnaire au grand coeur, redonnant sa fierté à l'Europe. Les Allemands, montrés du doigt quand ils rejetaient massivement toute aide supplémentaire à la Grèce, déploient à présent des prodiges d'ingéniosité spontanée pour accueillir dignement les réfugiés. Les dieux auraient-ils soudain répandu outre-Rhin, comme Jupiter dans « La Fable des abeilles », l'amour de la vertu ?

26 Juillet 2015

Loi renseignement : anticonstitutionnellement vôtre

Mauvaise nouvelle pour les amateurs de Scrabble : le mot le plus long de la langue française, « anticonstitutionnellement », va disparaître des dictionnaires. En effet, la décision du Conseil constitutionnel de valider la loi Renseignement, qui bafoue nombre de libertés fondamentales, montre que plus grand-chose n’est anticonstitutionnel en France. On pourra désormais utiliser un synonyme : « primoministériellement », par exemple, puisque cette loi place entre les mains du pouvoir exécutif des outils de surveillance sans équivalent dans les démocraties.

14 Juillet 2015

14 juillet : une révolution française « ultralibérale »

Ceux qui ont été à l’école avant la réforme des collèges de Najat Vallaud-Belkacem se souviennent peut-être que le 14 juillet célèbre la prise de la Bastille, autrement dit : la Révolution Française.

Mais qui se souvient que notre Révolution était, avant tout, une révolution « ultralibérale » ? Pour s’en convaincre, relisons Qu’est-ce que le tiers État ?, le pamphlet de l’abbé Sieyès qui, en 1789, mit le feu aux poudres.

14 Juillet 2015

Le despotisme 
démocratique en chiffres

« Si le despotisme venait à s’établir chez les nations démocratiques de nos jours, il aurait d’autres caractères : il serait plus étendu et plus doux, et il dégraderait les hommes sans les tourmenter. » Les pires craintes de Tocqueville viennent d’être confirmées par le très instructif sondage de l’institut Viavoice sur « Les Français et les libertés individuelles ». Le sentiment d’étouffer sous un « réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes » (Tocqueville bis) est massivement partagé. Pour les deux tiers des personnes interrogées, il existe de plus en plus d’interdits, de contraintes ou de surveillances. Toutes ces mesures répressives, depuis le contrôle des comportements jusqu’aux messages sanitaires, sont excessives pour 73 % des Français, et constituent des atteintes importantes aux libertés individuelles pour 77 % d’entre eux. Nous ne supportons plus que, faute de réformer le pays, un poignée d’élus et d’experts s’acharnent à faire notre bien malgré nous. Nous voulons congédier notre Nounou.

 

23 Juin 2015

La semaine de 32 heures, un rêve ?

Les lecteurs de l’Opinion ont bien failli échapper à cette chronique hebdomadaire car, pour tenter d’appliquer la semaine de 32 heures recommandée par Christiane Taubira, je me suis arrêté de travailler mercredi après-midi. Hélas, mon esprit n’a pas pu s’empêcher de continuer à échafauder des phrases. Qu’on le lui pardonne.

Pages

S'abonner à RSS - Gaspard Koenig