grand emprunt

12 Janvier 2010

Grand emprunt, une coûteuse erreur

La commission Juppé-Rocard devra définir les champs d’application du futur grand emprunt d’Etat. Sans même revenir sur l’incohérence de la méthode – choisir d’emprunter avant même de savoir pourquoi, combien ou comment – le Parti Libéral Démocrate doute de l’utilité de recourir une fois de plus à la dépense publique et à l’endettement. Est-il judicieux d’alourdir la dette alors qu’elle menace d’approcher, selon le FMI, 100 % du PIB d’ici 5 ans ? Enfin, le mauvais bilan du planisme d’Etat des dernières décennies doit nous inciter à la prudence.

S'abonner à RSS - grand emprunt