Presse

15 Juin 2010

La presse nationale otage de ses subventions

Dix huit mois après le Grenelle de la presse qui prétendait lui rendre une véritable autonomie, le Président de la République s’immisce une fois de plus dans la vie d’un grand média en convoquant Eric Fottorino, patron du journal Le Monde. L’opposition supposée de Nicolas Sarkozy au plan de reprise du Monde par Mathieu Pigasse, Xavier Niel et Pierre Bergé, le généreux mécène de Ségolène Royal, constituerait une atteinte grave au principe de séparation des pouvoirs. Une fois de plus, les 280 millions d’euros de subventions annuelles versées au secteur de la presse donnent au pouvoir politique un levier que tous les dirigeants ont actionné un jour plus ou moins ouvertement. Le Parti Libéral Démocrate souhaite que l’Etat redonne à la presse les moyens de son indépendance, en s’attaquant à l’hyper réglementation et en supprimant les aides versées en contrepartie.

02 Janvier 2010

Une presse forte, c’est une presse libre

Le plan de sauvetage de la presse quotidienne payante par Nicolas Sarkozy ne s’attaque pas aux fondements de la crise qu’elle traverse. Il fait sauter quelques verrous mais préserve l’essentiel des barrières qui bloquent son adaptation aux attentes des lecteurs. Les 600 millions d’euros de subventions, ajoutés aux 270 millions d’aide annuelle, confortent surtout le système actuel qui mène la presse à sa perte. Pour diminuer le prix, pour améliorer l’accès et les contenus de nos quotidiens, les réformes doivent cibler les rigidités logistiques, les blocages anti-concentration et le mode de gouvernance qui octroie aux journalistes des pouvoirs incompatibles avec la gestion normale d’une entreprise.

S'abonner à RSS - Presse