Régions

08 Mars 2016

France : la non-réforme territoriale qui ne corrigera aucune des tares de nos administrations

Par Vincent Bénard, membre du Bureau National du PLD, Secrétaire Naitonal au Logement, auteur de "Logement : crise publique, remèdes privées"
Article paru le 7 mars dans ObjectifEco

La réforme territoriale, lancée en grandes pompes par le gouvernement mi 2014, a été adoptée dans l’indifférence générale un an plus tard, et ne s’est pour l’instant traduite que par l’élection d’un plus petit nombre de présidents de régions en décembre dernier. L’indifférence des français est compréhensible: le gouvernement a raté une belle occasion de remettre à plat toute l’organisation administrative française, et les rares changements observés n’iront pas dans le sens de la simplification ou des économies pourtant réclamées par la société civile.

Réforme des territoires

La France possède, à elle seule, près de 40% des communes de l’Union européenne. Plus de 31 500 communes ont moins de 2000 habitants. Pour anecdote, 6 communes françaises n’ont aucun habitant. La multiplication des strates de pouvoir politique et administratif a abouti à un mille-feuille inefficace. L'incitation à la dépense publique, la multitude de doublons et l'explosion de la bureaucratie se révèlent horriblement coûteux.

S'abonner à RSS - Régions