Solidarité

12 Mai 2014

Un impôt unique et un revenu universel

Qui peut être satisfait du « modèle social français », ce maquis d'impôts et d'allocations empilés au fil des décennies, symptôme d'un paternalisme bureaucratique et méprisant ? Les pauvres ? Nombre d'entre eux, par fierté ou découragement devant la complexité des procédures, ne réclament même pas le revenu de solidarité active (RSA) auquel ils auraient droit. Les salariés ? Bien malin qui pourrait déchiffrer les trente lignes d'une feuille de paie, mélange de fausses cotisations et de vrais impôts. Les « smicards » ? Leur progression salariale est découragée par les effets de seuil. Les jeunes? Ils paient pour les retraités et les familles nombreuses. La complexité insondable et l'inefficacité patente du système sociofiscal représentent une insulte faite à chaque citoyen.

01 Avril 2014

Ce n'est pas à l'Etat de s'occuper de nos souffrances

Les politiques semblent prendre un plaisir sadique à nous parler de nos «souffrances» ; Nicolas Sarkozy le premier, qui évoquait dans sa récente tribune les «peines, souffrances et inquiétudes» de ses compatriotes, écho désespérant de son discours de Toulon de 2011, où ils se lamentait que «beaucoup de Français ont souffert et continuent de souffrir.» L'actuel Président de la République reprend volontiers ce thème, lui qui s'adressait dans son discours de campagne du Bourget à «la France qui souffre». Il ne s'écoule pas une journée sans que l'un de nos représentants vienne nous rappeler, chers lecteurs, combien nous souffrons. Encore dimanche dernier, à l'annonce des résultats des élections municipales, Jean-Marc Ayrault disait comprendre «la souffrance et la désespérance».

03 Mars 2014

Eloge du don 2

La semaine dernière, je dépeignais avec un enthousiasme naïf la « nouvelle économie du don », troisième voie entre le marché et la redistribution. Je dois maintenant vous avouer, chers lecteurs, que nous ne sommes pas, collectivement, des modèles de philanthropie. Dans le dernier World Giving Index pour 2013, les Français arrivent en 77e position, tandis que la palme d’or revient une nouvelle fois… aux Américains. Les plus « solidaires » ne sont pas ceux qu’on croit.

25 Février 2014

Eloge du don

Entre la logique du secteur privé et celle de l’intervention publique se tient heureusement un troisième personnage. Tardifs remerciements à Guy Sorman pour me l’avoir fait découvrir dans son livre Le Cœur américain. Je lui consacrerai plusieurs chroniques, tant ce deus ex machina semble capable de nous sortir de bien des impasses.

S'abonner à RSS - Solidarité