Talents

22 Mars 2011

Economie, une France à deux vitesses ?

A 83 milliards d'euros sur 2010, deux fois plus que l’an passé, les résultats du CAC 40 montrent que nos grands groupes sont bel et bien sortis de la crise. Mais il faut rappeler que ces profits ont été réalisés pour l’essentiel hors du pays, notamment dans les zones à forte croissance.

Régulièrement accusés de délocaliser leur production et d'appauvrir la France, leur apport au pays est incontestable. A commencer par le rapatriement de leurs résultats qui participent au revenu des ménages et aux recettes publiques. Plusieurs de ces grands groupes se préparent d’ailleurs à partager les fruits de cette croissance avec leurs salariés français par des augmentations salariales pouvant aller jusqu'à +4.7 % chez l’Oréal.

S'abonner à RSS - Talents