En Marche

13 Juin 2017

Législatives : le grand remplacement est arrivé

"L’électorat qui a voté dans ma circonscription est à vomir". Henri Guaino a exprimé tout haut ce qu’ont dû ressentir nombre de barons (et baronnes) éliminés (ou en ballotage très défavorable) dès le premier tour des législatives. Ils auraient bien dissout le peuple, ce peuple si éloigné d’eux et de leur caste. Quels saligauds, ces électeurs.

Tribune d'Aurélien Véron parue dans atlantico le 13 juin 2017

S'abonner à RSS - En Marche