Actualités
22 Juillet 2014

Tous présumés terroristes ?

Les parlementaires sont en train de voter dans la quasi-unanimité le projet de loi de prétendue « lutte contre le terrorisme ». Ce texte fait reculer comme jamais nos libertés, en particulier la liberté d’expression et la protection des sources de la presse. Une fois de plus, les élus révèlent leur méconnaissance des nouvelles technologies et piétinent nos libertés sans scrupule. Le député des Vosges François Vannson ne craint pas le ridicule et ose même proposer l’interdiction des pseudos sur Internet.

16 Juillet 2014

En France, l'austérité reste un fantasme

Le Parti libéral démocrate (PLD), né en 2008, fait partie de ces "petites" formations qui peinent à percer en raison d'un système qui les pénalise mais qui jouent un rôle vital dans l'indispensable débat d'idées au sein de la société. Son président Aurélien Véron livre son analyse sur la situation de la France, ses points faibles comme ses points forts, et ses solutions pour sortir le pays de la crise.

16 Juillet 2014

Laissons parler les imbéciles

Le PLD déclare son indignation devant la photo à caractère raciste postée sur les réseaux sociaux par Anne-Sophie Leclère, ex-tête de liste FN aux municipales. Mais nous dénonçons sa condamnation à une lourde amende et à de la prison ferme. Qui peut croire que la prison éradiquera la bêtise ? Nous ne pouvons accepter cette nouvelle offensive contre la liberté d’expression, ni la banalisation rampante de la censure à l’encontre des propos choquants ou blessants pour telle ou telle communauté. L’opaque constellation de lois liberticides opère une grave dérive du droit. Les nouvelles limites imposées à la liberté d’expression pourraient se retourner contre un grand nombre de propos si elles étaient appliquées à la lettre. La loi ne doit pas discriminer entre les idées acceptables et celles qui ne le sont pas. Elle ne doit sanctionner que les cas explicites de diffamation ou d'appel explicite à la violence contre autrui.

11 Juillet 2014

Et l'inspection du travail sauva les journalistes du Tour de France de l’épuisement et de l’esclavage ! (Les clandestins sur les chantiers, ça sera pour plus tard …)

Le journaliste de France Télévisions Thierry Adam a été forcé ce mardi 8 juillet de la mettre en veilleuse sur le Tour de France, car l'inspection du travail a relevé trop de jours travaillés à la suite. Une preuve, s'il en fallait d'autres, que cette administration se trompe de cheval de bataille.

09 Juillet 2014

Le paradoxe BNP Paribas

Pour se rendre populaire en France, il suffit de critiquer la finance. François Hollande a gagné une présidentielle pour en avoir fait son adversaire. Avant lui, Nicolas Sarkozy n'avait de cesse d'opposer "l'économie réelle" à la "spéculation". Aujourd'hui, Marine Le Pen reprend le flambeau en fustigeant les "marchés fous de cupidité". Même Jérôme Kerviel est parti en pèlerinage contre "les dérives de la finance". Comme souvent dans les périodes de crise, la finance a mauvaise presse, et il se trouve peu de suicidaires cathodiques pour la défendre sur les plateaux télé. Le trader a remplacé l'usurier dans l'imaginaire collectif.

07 Juillet 2014

Une refondation syndicale, vite !

Le Parti Libéral Démocrate juge inutile la conférence sociale. Sa conclusion est déjà écrite, ses acteurs jouent chacun leur rôle habituel. Le gouvernement n'a aucun besoin de s'abriter derrière le jeu usuel des confédérations syndicales pour assumer des réformes vitales pour le pays comme la suspension de seuils de représentation syndicale dans les PME. Mais François Hollande aura eu au moins eu un mérite en mettant les mains dans ce cambouis indigne de sa fonction de Président : désigner aux Français les responsables des blocages qui font plonger le pays.

07 Juillet 2014

Restons libres… de s’abstenir !

Qu’est-ce qui n’est pas obligatoire en France ? L’amour. Et aussi le vote – du moins, jusqu’à maintenant. Car le sénateur Roland Povinelli et plusieurs de ses collègues ont déposé, le 6 juin dernier, une proposition de loi visant à rendre le vote obligatoire, et à punir l’abstention par une amende de deuxième classe, comme pour un stationnement gênant... Même si cette proposition est la 53e du genre dans l’histoire de la République, et un marronnier des législatures successives, la discrétion qui l’a entourée jusqu’à présent n’en reste pas moins sidérante.

03 Juillet 2014

Cote mal taillée

La capacité limitée du cerveau humain rend hélas difficile d’appréhender et de commenter tous les nouveaux impôts mis en place par le gouvernement. Cependant, la création d’une taxe de séjour additionnelle en Ile-de-France pour financer les transports de la région force l’admiration. Votée la semaine dernière par des députés PS, EELV, mais aussi UMP, au nez et à la barbe du gouvernement, elle représente un cas d’école de la conception dirigiste de la fiscalité, partagée par tous les camps politiques. Résumons-la en trois principes :

26 Juin 2014

Stop au financement public de la vie politique !

Les Français sont révoltés par la multiplication des affaires touchant la vie politique de leur pays. Le Parti Libéral démocrate juge opportun de rappeler que le financement public des partis et des campagnes électorales leur fait payer ces gabegies. Les principaux partis tirent actuellement l’essentiel de leurs ressources de l’argent public : 21 millions d’euros par an pour l’UMP, 30 millions pour le PS et 6 millions pour le FN pour ne citer qu’eux. Non seulement cette « fonctionnarisation de la vie politique » n’a pas fait cesser la corruption politique, comme l’atteste le classement de la France par Transparency International, mais cette manne récurrente pendant 5 années incite les dirigeants de ces partis à dépenser sans compter comme l’affaire Bygmalion l’illustre tristement.

24 Juin 2014

Oui à l'amendement Lefebvre pour 3 jours de carence dans la fonction publique

Un jour unique de carence avait été mis en place en 2011 avant d'être supprimé par la ministre Marylise Lebranchu en 2013. A la différence des salariés du secteur privé, un fonctionnaire restant chez lui pour congé maladie court ne subit aucun jour "de carence", c'est à dire sans rémunération (ou pris sur les congés). Cette décision électoraliste de l'actuelle majorité est contreproductive et inéquitable.

24 Juin 2014

Une journée avec Maggie

Pour un libéral français, participer à la Margaret Thatcher International Conference on Liberty est un peu comme disputer la Coupe du monde pour un footballeur britannique : on s’estime heureux d’être sur le terrain et on prend des notes. La semaine dernière, à Londres, le Center for Policy Studies (CPS), fondé par Maggie herself dans les années 1970, a réuni quelques centaines de freedom fighters venus de tous les pays sous les voûtes médiévales du Guildhall. L’occasion pour nous autres, joueurs de seconde division, de tirer quelques leçons.

23 Juin 2014

Quand un philosophe libéral défend le suicide assisté

Plaignons les juges qui se voient sommés de trancher, sur des bases légales assez floues, des affaires éminemment délicates de «fin de vie». Les tragédies récentes montrent à quel point il est urgent de clarifier le droit. De ce point de vue, la mission que le Gouvernement vient de confier à Jean Leonetti (UMP) et Alain Claeys (PS) est opportune. Espérons qu'elle aboutisse une vraie réforme permettant à chacun de choisir librement sa mort.

20 Juin 2014

Transition.. ou désastre énergétique ?

Si certains espéraient un virage même timidement libéral du présent gouvernement, la loi de transition énergétique devrait les ramener à la triste réalité. Même Léonid Brejnev n'aurait pas osé annoncer des objectifs de consommation énergétique à l'horizon 2050 ou comment notre électricité serait produite en 2030.

20 Juin 2014

France-Allemagne un couple qui ne se comprend plus

L'idée que le couple France-Allemagne est le coeur de l'Europe est une conviction profonde des élites de part et d'autre du Rhin. Au-delà des postures et des images (« couple », « moteur » et, depuis peu, « grande zone économique » franco-allemande »), il n'est pas inutile, si l'on souhaite surmonter la crise européenne, d'accepter de regarder ce vieux couple avec objectivité. Or, à mieux le considérer, il faut reconnaître que ce couple ne se comprend plus. La raison en est simple : la France et Allemagne parlent des langues différentes. En fait de doctrine économique partagée, ce sont les fractures idéologiques qui l'emportent.