15 Septembre 2012

Université d'automne des libéraux du 19 au 21 octobre

L’Université d'Automne des libéraux se tiendra dans l'Orne du vendredi 19 octobre après midi au dimanche 21 octobre. Cette Université réunira toutes les forces libérales, autour d'Alain Madelin, Cécile Philippe, Charles Beigbeder, Arnaud Dassier, Aurélien Véron, Gaspard Koenig, Vincent Bénard, Maître Jean-Philippe Feldman, le député Hervé Mariton et bien d'autres intervenants.

L'espoir de changement ne s'est pas réalisé en 2007. Les rares avancées réalisées par le précédent gouvernement sont aujourd’hui menacées (autoentrepreneur, service minimum) quand elles ne sont pas déjà supprimées (re-fiscalisation des heures supplémentaires). L'alourdissement de la pression fiscale se poursuit à un rythme accéléré tandis qu'aucune réforme structurelle n'est en vue. La France emprunte à taux négatifs sur de courtes périodes, non pas pour la qualité de notre économie mais parce que l'Europe est en train de chanceler. Le Gouvernement s'éloigne chaque jour davantage des principes du marché libre (contrôle des prix, emplois aidés) et laisse piétiner les libertés individuelles, au premier rang desquelles la liberté d'expression. Nous devons bien avoir conscience que le maillon faible de l'Europe, c'est la France où toutes les libertés sont en net recul mois après mois.
 

La question de la dette pose bien entendu celle de la dépense publique, de la faillite annoncée de l'Etat providence et de l'indispensable réforme de l'Etat en vue de recentrer efficacement le périmètre de l'action publique. Parallèlement, le pays a un besoin vital de lever les contraintes réglementaires qui freinent le développement du secteur privé. La croissance est sous nos pieds ; elle doit être libérée. Mais le gouvernement ne manifeste aucune volonté d'aller dans ce sens. Il improvise au gré des sondages et de ses divisions internes semaine après semaine. Pour autant, la droite n'a aucun argument, aucun projet à lui opposer. Cet immobilisme menace de dégrader considérablement la qualité de vie des Français dans un proche avenir.
 

Comment s'étonner dans ces conditions que les jeunes appellent à "se barrer" ? Le problème de la France est l'émigration davantage que l'immigration.

C'est pourquoi  les libéraux doivent se donner les moyens d'incarner la relève en devenant la première force de propositions ambitieuses et réalistes. Le week-end du 19-21 octobre, intellectuels, entrepreneurs et personnalités politiques débattront avec les participants de la refondation du modèle économique et social français et européen; et de la stratégie pour y parvenir. La journée, des tables rondes et ateliers permettront à chacun de débattre et de se former à l'activisme ou au combat électoral. Le soir, nous nous retrouverons pour échanger en toute convivialité au cours des apéros et dîners.

Inscription et détails pratiques : universiteliberale.fr