11 Décembre 2013

Condamnation de l'article 13 de la Loi de Programmation Militaire

Le PLD condamne le vote, par 162 sénateurs, de l'article 13 de la loi de programmation militaire qui permettra à de nombreux services d'Etat de collecter l’historique de nos  connexions, le contenu de nos emails et la géolocalisation de nos appareils de communication, sans mandat ni contrôle judiciaire.

Rappelons aux 162 liberticides que l'article 2 de la déclaration des droits de l'homme dispose que "le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression". La liberté des citoyens n'est pas le problème de l'état, elle est son premier objectif.

Le PLD demande que le conseil constitutionnel soit saisi et espère que cette institution sera, une fois encore, le dernier rempart contre les velléités de certains politiques d'établir un contrôle total sur la vie des citoyens.