Lois mémorielles

16 Juillet 2014

Laissons parler les imbéciles

Le PLD déclare son indignation devant la photo à caractère raciste postée sur les réseaux sociaux par Anne-Sophie Leclère, ex-tête de liste FN aux municipales. Mais nous dénonçons sa condamnation à une lourde amende et à de la prison ferme. Qui peut croire que la prison éradiquera la bêtise ? Nous ne pouvons accepter cette nouvelle offensive contre la liberté d’expression, ni la banalisation rampante de la censure à l’encontre des propos choquants ou blessants pour telle ou telle communauté. L’opaque constellation de lois liberticides opère une grave dérive du droit. Les nouvelles limites imposées à la liberté d’expression pourraient se retourner contre un grand nombre de propos si elles étaient appliquées à la lettre. La loi ne doit pas discriminer entre les idées acceptables et celles qui ne le sont pas. Elle ne doit sanctionner que les cas explicites de diffamation ou d'appel explicite à la violence contre autrui.

03 Mars 2011

La liberté d’expression n’est pas négociable

La condamnation d’Eric Zemmour, à l’instar de Dieudonné avant lui, illustre bien la dégradation de la liberté d’expression en France. Indépendamment du fond de leurs propos, le Parti Libéral Démocrate condamne l’intervention de plus en plus fréquente des politiques dans l'appréciation des événements du passé, ainsi que les procédures juridiques touchant historiens et penseurs. Héritage du siècle des Lumières et de la révolution, a liberté d’expression est l’un des Droits de l’Homme les plus essentiels. Ces lignes Maginot de la parole renforcent surtout la diffusion insidieuse des idées interdites. Elles nourrissent les rancoeurs et limitent le progrès qu’une société peut légitimement attendre du droit aux débats libres et ouverts. Nous demandons aussi la fin des subventions publiques octroyées aux associations qui ont fait de ces poursuites un vrai business.

S'abonner à RSS - Lois mémorielles