Liberté d'expression

13 Janvier 2015

Liberté d'expression, chiche ?

Le Parti Libéral Démocrate salue l'immense mobilisation des Français en mémoire des victimes des attentats, et les nombreuses prises de parole en faveur de la liberté d'expression. Ne laissons pas ce vibrant appel céder la place à un renforcement rapide de l'Etat sécuritaire au détriment des libertés, notamment avec un "Patriot Act" à la française. Ce serait rendre un bien mauvais hommage à Charlie Hebdo.

07 Janvier 2015

Nous sommes Charlie

Le 7 janvier 2015 restera marqué d’une pierre noire dans l’histoire de notre pays. Dixpersonnes ont été abattues pour leur liberté d’opinion, parmi lesquelles Wolinski, Cabu, Tignous et Charb, et deux policiers sont tombés en service commandé. Ce massacre dans les locaux de Charlie Hebdo n’est pas seulement un attentat contre la liberté de la presse. C’est un crime contre toutes nos libertés. Aucune croyance, aucune conviction ne justifie pareille barbarie. La France doit être unie dans le soutien aux victimes, et ferme dans la lutte contre le terrorisme islamiste qui ne connait pas de frontière. Ferme aussi sur nos valeurs. Céder sur nos libertés au nom de la sécurité serait non seulement inutile comme tant d’exemples récents nous le rappellent. Un tel recul constituerait la plus grande victoire du fanatisme.

22 Juillet 2014

Loi Cazeneuve : tous présumés terroristes ?

Les parlementaires sont en train de voter à la quasi-unanimité le projet de loi de prétendue « lutte contre le terrorisme ». Ce texte fait reculer comme jamais nos libertés, en particulier la liberté d’expression et la protection des sources de la presse. Une fois de plus, les élus révèlent leur méconnaissance des nouvelles technologies et piétinent nos libertés sans scrupule. Le député des Vosges François Vannson ne craint pas le ridicule et ose même proposer l’interdiction des pseudonymes sur Internet.

16 Juillet 2014

Laissons parler les imbéciles

Le PLD déclare son indignation devant la photo à caractère raciste postée sur les réseaux sociaux par Anne-Sophie Leclère, ex-tête de liste FN aux municipales. Mais nous dénonçons sa condamnation à une lourde amende et à de la prison ferme. Qui peut croire que la prison éradiquera la bêtise ? Nous ne pouvons accepter cette nouvelle offensive contre la liberté d’expression, ni la banalisation rampante de la censure à l’encontre des propos choquants ou blessants pour telle ou telle communauté. L’opaque constellation de lois liberticides opère une grave dérive du droit. Les nouvelles limites imposées à la liberté d’expression pourraient se retourner contre un grand nombre de propos si elles étaient appliquées à la lettre. La loi ne doit pas discriminer entre les idées acceptables et celles qui ne le sont pas. Elle ne doit sanctionner que les cas explicites de diffamation ou d'appel explicite à la violence contre autrui.

05 Mars 2014

#diffamation #twitter #libertédexpression

Nous avions eu l'occasion de dénoncer dans un rapport dont Le Point.fr s'était fait l'écho les restrictions légales à la liberté d'expression en France et l'inquiétante judiciarisation du débat public, où les procès se substituent peu à peu à l'argumentation, et la plaidoirie à la repartie. Nous avions en particulier souligné l'anomalie du droit de la diffamation, où la présomption d'innocence est bafouée, puisque c'est au "diffamant" de prouver la vérité de ses propos (exceptio veritatis), et non au "diffamé" de montrer leur caractère mensonger... C'est donc avec soulagement que l'on apprend l'acquittement d'Arnaud Dassier, entrepreneur du Net et premier twitto jamais poursuivi en France pour diffamation sur Twitter. Autant sa mise en examen en 2012 avait suscité l'émoi de la presse, autant sa relaxe le mois dernier passe étrangement inaperçue, alors qu'il s'agit là aussi (à ma connaissance) d'une première, fort instructive pour l'avenir du réseau social.

19 Janvier 2014

Voltaire ne reconnaîtrait plus son pays

L’image d’une salle de spectacle, encadrée par un cordon de CRS, restera un moment fort du rétablissement d’un ordre moral en France. Demain, le ministre de l’Intérieur obligera les opérateurs internet à retirer certaines vidéos. Après-demain, on devra obtenir une autorisation administrative avant de poster un tweet. «Laissons parler les imbéciles» (1), écrivions-nous le mois dernier, en conclusion de notre rapport sur la liberté d’expression pour le think tank Generation libre.

25 Décembre 2013

Laissons parler les imbéciles

La liberté d’expression semble un acquis en France. Personne n’est plus embastillé pour ses opinions, et le temps au Voltaire écrivait que «sans l’agrément du roi, vous ne pouvez penser», semble bien révolu. L’avalanche de sottises postées chaque jour sur le Web conduit parfois à penser que, s’il y a un problème avec la liberté d’expression, il réside plutôt dans son abus.

Pages

S'abonner à RSS - Liberté d'expression